fbpx
Publicité Publicité Publicité
Publicité
Publicité

Fès : un Marocain chrétien interné de force

La Dépêche | 25 août 2018 à 20 h 31 min | Mis à jour 25 août 2018

Publicité

Il s’appelle Adnane Lahmidy et n’aurait aucun problème psychiatrique, selon l’association marocaine des droits et des libertés religieuses qui relaie et défend son cas.

Interné depuis le 8 août dernier dans l’hôpital psychiatrique Ibn Al Hassan de Fès, cet homme, dont le cas a été signalé par le média arabophone Al3omq.com, doit son internement psychiatrique à son frère, professeur d’éducation islamique.

Ce frère aurait voulu se venger à la suite d’une interview que Adnane Lahmidy a accordée à un média de cette association, dans laquelle il révèle sa confession.

 

 

LIRE : Non, Taoufiq n’a pas traité les chrétiens de « virus »

 

 

Autorisé à quitter l’hôpital psychiatrique pour la fête de l’Aïd El Kébir, ses médecins exigent toutefois qu’il y revienne sitôt le temps de cette fête terminé.

L’association marocaine des droits et des libertés religieuses s’indigne et s’étonne du fait que «se convertir au christianisme puisse conduire un individu à l’hôpital psychiatrique au Maroc».

Rappelons que l’apostasie – le fait de quitter sa religion originelle – n’est punie par aucun article du code pénal marocain.

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé ! Dès maintenant et en quelques clics, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez en exclusivité nos derniers articles.