Scopes d'émissions 1, 2 et 3

Entreprise et Scopes d’émissions 1, 2 et 3 : ce qu’il faut savoir

En France, les entreprises produisent une grande partie des émissions de gaz à effet de serre (GES) à cause de leurs activités. Par exemple, durant l’année 2021, les sociétés de transports ont produit environ 29 % de GES. Pour lutter contre les problèmes climatiques liés à une trop grande production de CO2, des mesures ont été mises en place conformément à l’article L 229-25 du code de l’environnement.

Les organismes concernés par ces réglementations doivent effectuer un bilan carbone. Grâce aux scopes du bilan GES, il est possible de comprendre d’où proviennent les émissions de CO2 et par conséquent connaître les différentes sources de pollution. Il est temps d’en savoir plus sur ces fameux scopes d’émissions 1, 2 et 3.

Que signifie le terme scope dans le bilan GES ?

On retrouve le terme « scope » dans le bilan carbone (GES) d’un produit ou d’un service proposé par une entreprise. Ainsi, les scopes représentent les divers périmètres d’études d’émissions CO2 des activités des entreprises. Ces derniers, sont divisés en 3 catégories :

  • Scope 1 : les émissions directes
  • Scope 2 : les émissions secondaires en lien avec l’énergie
  • Scope 3 : les émissions indirectes générales.

Les scopes permettent de faciliter le calcul du bilan carbone des organismes. Cette catégorisation a été élaborée par la méthodologie internationale de comptabilité carbone GHG Protocol (Greenhouse Gas Protocol).

entreprise et Scopes d'émissions 1, 2 et 3

Zoom sur les différents scopes d’émissions

Le scope 1

Cette catégorie concerne les émissions de gaz à effet de serre directement produites par l’entreprise. En d’autres termes, il s’agit de GES émis sur le lieu de travail durant la fabrication des produits de la société (pétrole, véhicules, chauffage…).

Le scope 2

Ce dernier va concerner les émissions de gaz à effet de serre secondaires liées à la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des produits (l’empreinte carbone énergétique). Par exemple, la production d’électricité pour alimenter les usines.

Le scope 3

Le scope 3 concerne les autres émissions GES secondaires, celles qui ne sont pas directement liées au processus de fabrication des produits. Plutôt, il prend en compte d’autres aspects de la vie du produit tels que le transport, la consommation ou encore la fin de vie de ce dernier. C’est les émissions GES générales de l’entreprise.

Pour récapituler, les scopes sont employés dans le cadre du bilan carbone afin de calculer les 3 périmètres d’émissions de gaz à effet de serre dû à l’activité des entreprises. Ces catégories viennent faciliter le diagnostic et sont d’une grande aide pour la réduction de l’empreinte carbone des organismes concernés par l’obligation d’effectuer un bilan GES.

5/5 - (1 vote)