Comment et sous quelles conditions se faire indemniser son vol d’avion après un retard ou une annulation ?

Avec la crise du coronavirus, le sujet est plus que jamais important à aborder. En effet, de nombreuses compagnies aériennes se sont vues dans l’obligation d’annuler ou retarder leurs plans de vols pour limiter la propagation du virus. Mais ce n’est pas sans gêne pour les passagers qui avaient réservé leurs vols et se retrouvent dans l’impossibilité de profiter de leur voyage. Ce genre de situation n’arrive malheureusement pas que dans ces circonstances paralysantes et peuvent survenir quotidiennement même dans des situations de normalité. La question est donc de savoir, si cela vous arrive, ou vous est déjà arrivé, comment vous faire indemniser pour le mal occasionné ?

Que votre vol ait été annulé ou bien simplement retardé, vous pouvez obtenir des droits allant jusqu’à 600 euros d’indemnité en fonction de certains critères. En effet, bien que méconnue, la réglementation européenne est claire et vous offre la possibilité d’obtenir une certaine somme en fonction de la distance parcourue, ou qui aurait due être parcourue si le vol avait eu lieu.

En cas de retard, vous pouvez obtenir une indemnisation allant jusqu’à 250 euros si la distance de voyage était de moins de 1500km, 450 euros si la distance de vol était de 1500 à 3500km, et enfin 600 euros si la distance parcourue était de plus de 3500km.

En revanche, si votre vol a été annulé et n’a pas été remis à plus tard, vous pourrez obtenir un remboursement intégral de vos billets de la part de votre compagnie aérienne. Ceci est une obligation et ne peut être esquivée que si la cause de l’annulation est due à une circonstance extraordinaire dont la compagnie ne peut en aucun cas être tenue pour responsable.

Comment obtenir mon indemnisation ?

Normalement, vous pouvez faire valoir vos droits en vous adressant directement à votre compagnie aérienne sous forme de réclamation. Si vous décidez de le faire seul, il faudra vous armer de patience. Les démarches peuvent être longues et sinueuses. Les compagnies aériennes ont tout intérêt à ne pas vous indemniser et font bien souvent tout pour vous décourager. Entre formulaires à remplir, documents à fournir et nombreuses relances… ces complications peuvent parfois nous amener à abandonner en cours de route ou bien à dépasser les délais, rendant caduc votre demande.

Si vous ne vous sentez pas le courage de rentrer en confrontation avec votre compagnie aérienne, qui a de toute façon l’habitude d’employer un tas de stratagèmes pour vous mener à la résilience, vous pouvez faire appel à un organisme qui s’occupe de faire les démarches pour vous. Le système fonctionne un peu comme un organisme qui vous propose de faire votre carte grise, sauf que là, c’est pour obtenir l’indemnisation de votre vol aérien.

Les avantages sont nombreux :

– Vous gagnez du temps, puisqu’ils s’occupent de tout l’aspect administratif. Ils vous demanderont seulement de leur fournir les documents nécessaires et se chargeront du reste.

– Vous serez plus tranquilles. Pas besoin de vous soucier de votre indemnisation puisque quelqu’un s’en occupera pour vous.

– Et surtout, un organisme spécialisé dans ce genre de démarche a bien plus de poids que vous, connaît mieux les lois et saura faire pression de manière beaucoup plus efficace auprès de la compagnie, vous garantissant ainsi bien plus de chance d’obtenir ce que vous demandez.

A cause d’une demande accrue, de plus en plus d’organismes comme ceux-ci voient le jour et vous proposent leurs services. Si vous avez eu un vol annulé ou retardé au cours de ces dernières semaines, n’hésitez pas à vous rendre sur un site spécialisé dans l’indemnisation d’un vol retardé où vous trouverez de nombreuses informations concernant les lois européennes en vigueur et vos droits en tant que passagers. Vous pourrez également, si vous le souhaitez, entrer en contact avec un expert ou bien demander une aide précieuse pour obtenir une indemnisation auprès de votre compagnie aérienne si vous pensez y être éligible.

Comment et sous quelles conditions se faire indemniser son vol d’avion après un retard ou une annulation ?