Comme Youtube, Twitter va ajouter des messages d’avertissement aux informations controversées sur le COVID-19

Twitter a annoncé qu’il commencera à ajouter des messages d’avertissement et des étiquettes aux tweets diffusant des informations contestées ou trompeuses sur le COVID-19. Les étiquettes orienteront les utilisateurs qui lisent ces tweets vers une page gérée par Twitter ou vers des ressources externes qui offrent des informations supplémentaires et un contexte sur les allégations faites dans le tweet. Les avertissements, quant à eux, couvriront le tweet – nécessitant un clic supplémentaire pour en visualiser le contenu.

Des informations potentiellement dangereuses

Les tweets visés contiendront le message suivant : « des informations potentiellement dangereuses et trompeuses concernant le Covid-19. Cela s’appliquera également aux Tweets envoyés avant aujourd’hui. sur le sujet »

Selon les captures d’écran publiées par Twitter, ces tweets comporteront également une lien, précédé d’une icône représentant un point d’exclamation dans un cercle afin d’attirer l’attention de l’utilisateur.

Les tweets classés en 3 catégories de danger

Selon Twitter, certains tweets peuvent être accompagnés d’un message d’avertissement, en fonction de la “propension au danger” et du type d’informations trompeuses qu’il présente. Par exemple, les personnes qui tweetent des conseils qui vont directement à l’encontre des conseils des experts en santé publique peuvent voir leurs tweets étiquetés avec un avertissement, et pas seulement avec un lien informatif.

Ils distinguent trois catégories : les infox, les contenus contestés et les contenus non vérifiés

Les utilisateurs peuvent néanmoins choisir de voir l’ensemble de ces tweets en cliquant sur le bouton “Voir” à côté de l’avertissement.

Un système déjà utilisé avant le COVID-19

Ce système d’étiquetage avait déjà été développé pour les informations manipulés, les “fakes news“. Entre-temps, en mars, la société avait élargi sa définition du préjudice pour y inclure les contenus qui contredisent directement les directives des sources d’information sur la santé mondiales et locales faisant autorité.

Cela lui a permis de retirer les contenus qu’elle estimait susceptibles de mettre en danger la santé et le bien-être des gens.

La vidéo en cause de cette décision

Cette décision semble avoir été prise suite à la diffusion d’une nouvelle vidéo de conspiration sur COVID-19. Cette vidéo provient d’un conspirateur de vaccins bien connu qui avait fait le buzz.

Vendredi, Twitter a déclaré qu’il évaluerait les différents extraits de la vidéo pour déterminer s’ils enfreignent ses règles. Il a déclaré qu’il ajouterait une étiquette d’avertissement à tous les tweets dont les liens pointent vers la vidéo complète. Twitter a également précisé qu’il ne supprime pas les tweets avec des liens car de nombreuses personnes les utilisent pour contester le contenu.

Les nouvelles indiquent que Twitter formalise sa décision concernant la vidéo virale pour y inclure toute autre désinformation COVID-19, également.

Nos équipes utilisent et améliorent les systèmes internes pour surveiller de manière proactive les contenus liés à COVID-19″, a expliqué l’entreprise dans un communiqué. “Ces systèmes nous aident à nous assurer que nous n’amplifions pas les tweets avec ces avertissements ou étiquettes et à détecter rapidement les contenus à haute visibilité. En outre, nous continuerons à nous appuyer sur des partenaires de confiance pour identifier les contenus susceptibles de causer des dommages hors ligne. Compte tenu de la situation dynamique, nous donnerons la priorité à l’examen et à l’étiquetage des contenus qui pourraient entraîner une exposition ou une transmission accrue“, a déclaré Twitter.

Le système pourrait également évoluer au fil du temps avec l’ajout de nouvelles étiquettes, a noté Twitter.

p>Source : TechCrunch