Salaires : de fortes hausses po ur les pros de la data, du produit, de l’UX et du développement

Les salaires des professionnels du digital augmentent en 2019.

Aravati dévoile aujourd’hui les résultats de son étude annuelle sur la rémunération des métiers du digital, réalisée auprès de près de 100 000 candidats « localisés essentiellement sur Paris et l’Ile-de-France ». Ils ne peuvent donc pas être considérés comme référents en région, mais les tendances et les évolutions sont intéressantes.

3 fonctions en pénurie, les salaires en forte hausse

En 2017, on observait une pénurie globale sur l’ensemble des métiers du numérique. Le nombre de postes proposés par les entreprises était bien supérieur à l’offre de main d’œuvre, entraînant mécaniquement une hausse des salaires pour attirer les meilleurs profils. Toutes les fonctions du numérique ont profité de cette période, qui n’aura finalement pas duré très longtemps : le marché a retrouvé un certain équilibre.

On note tout de même une hausse marquée des rémunérations en 2019. +12,4% pour les fonctions digitales contre seulement 2,4% pour l’ensemble des cadres en France. En revanche, toutes les fonctions du numérique n’en profitent pas. Trois fonctions obtiennent des rémunérations sensiblement plus élevées que la moyenne.

Les spécialistes de la data

L’évolution des technologies et des possibilités offertes par l’analyse de données pousse les entreprises à recruter des spécialistes de la data. Collecter, modéliser, exploiter et déployer des infrastructures permettant de tirer profit des données demande des compétences très précises, le nombre de professionnels expérimentés sur ces métiers n’augmente pas aussi vite que la demande en main d’œuvre. Conséquence directe : une forte hausse des salaires obtenus par les data scientists, data miners, responsables BI et autres architectes data en 2019 (+12,8%).

Les métiers du produit et de l’UX

Un autre corpus de métiers du numérique obtient de belles progressions salariales en 2019. Il s’agit des spécialistes du produit et de l’expérience utilisateur, les product managers et les UX/UI designers. Leurs rémunérations augmentent même plus rapidement que celles des professionnels de la data (+15,2%). Les entreprises ont gagné en maturité sur les projets digitaux et constituent désormais des équipes produit sur-mesure. Les métiers associés à ces spécialités restent très pénuriques, d’où cette nette augmentation des salaires. Certains profils émergent aussi, comme celui d’UX Writer.

Les développeurs

Sans surprise, les développeurs tirent encore leur épingle du jeu en 2019. Leurs salaires augmentent très fortement. La France est désormais 8e au classement mondial des rémunérations perçues par les développeurs.

Les nouveaux challenges des managers du digital

Si le marché s’équilibre, on observe encore de belles progressions sur la majorité des fonctions du digital. C’est également le cas des « talents en charge des projets liés à l’influence des marques/entreprises ou à la communication sur les réseaux sociaux », qui poursuivent une hausse régulière de 5,5% à 6,2% par an, note le cabinet de recrutement. Aravati montre également qu’au-delà des rémunérations, les salariés sont de plus en plus exigeants vis-à-vis de leurs managers. Ils souhaitent notamment être en mesure de « changer fréquemment de mission, de bénéficier d’un accompagnement individualisé et de développer régulièrement de nouvelles compétences ».

Ces opportunités deviennent des critères de choix pour des salariés régulièrement sollicités sur le marché du travail. Les entreprises s’adaptent en modifiant leurs modes de management et en s’intéressant de plus en plus à l’état d’esprit des candidats.

Source : BDM

Auteur : Thomas Coëffé

Articles dans la même catégorie :

– Découvrez 3 logiciels incontournables pour vous aider à référencer votre site internet
– 10 erreurs à éviter sur votre site web
– Médias: le Huffington Post Maghreb qui regroupait le Huffpost Maroc, le Huffpost Algérie et le Huffpost Tunisie ferme son site !
– Augmenter son débit internet : Conseils pour un haut débit internet : ne pas utiliser le micro-ondes !