Il s’en est passées des choses chez Apple depuis la sortie du premier iPhone le 29 juin 2007, dont le design et la technologie imposés alors par Steve Jobs sont encore et toujours d’actualité !

Nous allons dans cet article retracer ensemble une partie du parcours de la firme de Cupertino, en nous penchant tout particulièrement sur les évolutions techniques des écrans de notre sélection de produits Apple :

  • L’écran de l’iPhone
  • L’écran de l’iPad
  • l’écran de l’iPod touch

La liste n’est bien sûr pas exhaustive, le nombre de versions sorties de ces 3 appareils à eux seuls dépasse la cinquantaine !

L’écran de l’iPhone

L’écran de l’iPhone 4S

Sorti un an après l’iPhone 4 dont le design marquait une vraie rupture avec ses prédécesseurs, l’iPhone 4S se démarquait, lui, par l’arrivée en 2011 du désormais incontournable assistant vocal Siri.

Côté technique, l’écran tactile iPhone 4S Retina à rétro-éclairage LED était dotée d’un dalle à technologie LCD IPS (pour “In-Plane Switching”), améliorant son angle de vision et son rétroéclairage.

D’une définition de 960 × 640 pixels pour une résolution de 326 ppp à ratio 3:2, et avec un contraste de 800:1, le processeur graphique PowerVR SGX 543MP2 double cœur 200 MHz de l’iPhone 4S avait de quoi s’exprimer sans retenue.

L’écran de l’iPhone 5C


En septembre 2013, tout de suite après avoir levé le voile sur l’iPhone 5S, Apple nous a fait la surprise haute en couleur (et en plastique) de la gamme iPhone 5C. Pour un prix légèrement revu à la baisse, Apple nous resservait les caractéristiques de l’iPhone 5 sorti l’année précédente. Pour le sujet qui nous intéresse, à savoir l’écran tactile iphone 5C noir Retina de 4 pouces, on retrouve la dalle IPS LCD rétroéclairé par LED, d’une résolution de 1136 × 640 pixels au ratio 16:9 à 326 pixels par pouce de résolution au contraste de 800:1, le tout mis en mouvement par le processeur graphique PowerVR SGX 543MP3 triple cœur 266 MHz.

L’écran de l’iPhone X


Dix ans après la sortie de son premier iPhone, l’iPhone X soft oled était le premier smartphone de la marque à arborer un écran à bordures fines au niveau du design (l’écran de l’iPhone X occupe environ 82 % de sa face avant), ainsi qu’une dalle Super Retina OLED, au niveau de la technologie. Cette dernière mesure 5,8 pouces de diagonale pour un ratio 19,5:9, ce qui est plus long et moins large que pour l’écran d’un iPhone 8 Plus.

Apple rejoignit donc ainsi son concurrent Samsung sur le plan de l’affichage, avec un taux de contraste quasi infini, une luminosité maximale de 750 cd/m² et un taux de réflexion lumineuse à 8 %, permettant à l’écran de l’iPhone X de rester lisible en toutes situations.

L’écran de l’iPhone XS Max

C’est après 4 générations d’iPhones au design inchangé qu’Apple consentait enfin à écran d’iPhone XS Max borderless (bord à bord), l’iPhone doté alors du plus grand écran : une sublime dalle OLED Super Retina de 6,5 pouces au ratio 19.5:9, d’une résolution de 2688 × 1242, d’une définition de 458 ppp et d’un contraste quasi infini (1000000:1).

Au programme : restitution maîtrisée des couleurs, la profondeur des noirs, la luminosité et lisibilité parfaite en extérieur, prise en charge des HDR Dolby Vision et HDR10…

Le tout servi par le processeur graphique PowerVR GX6450 hexacœur 650−750 MHz.

L’écran de l’iPad

L’écran de l’iPad Air 2

Après les iPhone, Apple se devait de mettre à jour ses iPad…

Pour rappel, l’iPad Air premier du nom possédait déjà un écran Retina IPS de 9,7 pouces d’une résolution de 264 ppp pour 2048 × 1536 pixels. Cette technologie d’écran qui permettait, en comparaison de la génération iPad 4, d’avoir en main une dalle plus fine de 20 %, une couche tactile plus fine de 70 %, un verre plus fin de 17 %, et 84 LEDs pour le rétro éclairage ou lieux de 36.

Avec l’écran de l’iPad Air 2 (iPad a1566 a1567) sorti en octobre 2014, laminé et anti-reflet, Apple a encore amélioré le procédé, et on retrouvait la même technologie que sur iPhone 6 et iPhone 6 Plus (tactile plus sensible, meilleure gestion des reflets, bons contrastes et couleurs fidèles).

L’écran de l’iPad Pro 2015

Habitué aux éloges en matière d’affichage mobile, Apple proposait en 2015 avec l’écran de l’iPad Pro 2015 la meilleure dalle tactile de tout le marché des tablettes. Un très bon contraste (1667:1), des noirs très profond, un rendu des couleurs réussit, une luminosité maximale de 420 cd/m² et réflexion lumineuse de seulement 3 %.Le tactile se révélait très réactif, sans toutefois atteindre l’unique 9 ms de retard tactile de l’iPad Air 2. Quant à la définition, Apple conservait son écran “Retina” à densité identique à celle des iPad Air (et surtout légèrement supérieur à la densité d’un MacBook) : 264 ppp.

L’écran de l’iPad 5ᵉ Génération

En 2017, Apple apportait une solution “d’entrée de gamme” et ne proposait que du vieux du côté de l’écran de l’iPad 5ᵉ Génération (peu de temps avant la 6eme génération, en dalle IPS LCD de 9,7 pouces au ratio 4:3 et définition de 2048 x 1536 pixels. On oubliait pour le coup les records successifs établis par les iPad Air 2, iPad mini ou iPad Pro 9,7 avec un contraste faisant ici pâle figure après la sortie du Samsung Galaxy Tab S3 à écran Super Amoled au contraste infini…

Apple à bien ajouté 18 % de taux de luminosité, mais l’absence de son fameux traitement antireflet ainsi que le fait que la dalle de l’écran ne soit pas fusionné à la vitre tactile augmentait encore la réflectance… et n’améliorait finalement pas la lisibilité.

Heureusement, le rendu des couleurs conservait une bonne tenue et une fidélité analogue à celle de l’iPad Air 2, avec une colorimétrie équilibrée et une température moyenne des couleurs plutôt satisfaisante.

L’écran de l’iPad 7ᵉ Génération

L’écran de l’iPad 7ᵉ génération, l’iPad a2197 acquérait en septembre 2019 un demi-pouce par rapport à son prédécesseur, gagnant ainsi en confort. De quoi s’approcher un peu plus d’un iPad Pro sans pour autant l’égaler, notamment à cause de bordures encadrant la dalle encore particulièrement larges.

L’iPad de 2019 embarque un écran IPS Retina de 10,2 pouces affichant 2160 x 1620 pixels et un rafraîchissement de 60 Hz.

Il bénéficie d’une luminosité maximale atteignant les 493 cd/m² et d’un taux de contraste s’élevant à 1123:1, ce qui est plutôt bon, mais encore très loin d’un écran OLED…

Parmi ses défauts, L’écran de l’iPad 7ᵉ génération n’absorbe pas assez les reflets, et possède encore et toujours un format 4:3 encombré de bandes noires lors du visionnage de vidéos.

L’écran de l’iPad mini

L’écran de l’iPad mini

Pour proposer une tablette “accessible”, Apple n’a donc pas opté pour une dalle Retina pour l’écran de l’iPad mini a1432 premier du nom, sorti en 2012, un IPS de 7,85 pouces adoptant la même définition que l’iPad 2, soit 1024 x 768 pixels pour une résolution de 163 ppp.

L’écran de l’iPad mini 2

L’écran 7.9 pouces de l’iPad mini 2 a1489, un Retina cette fois, offrait une résolution de 2048 × 1536 pour un ratio de 4:3. L’iPad mini 2 fut alors en 2013 l’iPad possédant la meilleure densité de pixel avec 326 Pixels Par Pouce, dépassant même l’iPad Pro !

L’écran de l’iPad mini 3

Le peu de temps qui fut accordé à l’iPad mini 3 a1599 lors du Special Event du 16 octobre 2014 trahissait la nature de cette mise à jour de l’iPad mini. Alors que l’iPad Air 2 avait été présenté en long, en large et en travers pendant 20 minutes, le nouvel iPad mini, lui a été expédié en quelques 30 secondes par le vice-président d’Apple alors en charge du marketing. L’écran de l’iPad mini 3 reste en tous points le même que celui de l’iPad mini 2.

L’écran de l’iPad mini 4

L’écran de l’iPad a1538 mini 4 offrait un bien meilleur rendu, en 2015, que celui de la génération précédente. En effet, l’écran laminé de l’iPad mini 4 est moins sujet aux reflets (et ce même à l’extérieur et en plein soleil ), jouit d’une colorimétrie plus juste, et de noirs plus profonds (sans bien sûr rivaliser avec les noirs parfaits des écrans à technologie AMOLED).

L’écran de l’iPod touch

L’écran de l’iPod touch 5ᵉ Génération

L’écran d’iPod touch 5ᵉ Génération de 2012 s’étire sur 4 pouces, comme celui de l’iPhone 5. On retrouve également la même résolution de 1136 x 640 pixels que sur ce dernier, au format quasi 16/9, profitant ainsi grandement aux vidéos. Cet écran Retina IPS tactile multipoint est donc du même niveau de qualité que sur l’iPhone, ce qui n’était pas le cas jusque-là.

L’écran de l’iPod touch 6ᵉ Génération

Pour sa version 2015, aucun changement n’a eu lieu au niveau de l’écran de cet iPod tactile. Apple a choisi de reprendre exactement la même configuration pour l’écran de l’iPod touch 6ᵉ Génération que celle de son prédécesseur : un Retina de 4 pouces pour 1136 x 640 pixels et 326 ppp, largement suffisant pour un iPod.