Les pages jaunes existent depuis très longtemps et on peut même dire qu’elles existent depuis quasiment aussi longtemps que le téléphone fixe. Bien évidemment, elles se sont transformées au fil des années en suivant l’évolution des technologies et la version papier a même quasiment disparu.

Les pages jaunes ont aujourd’hui plusieurs fonctions : la fonction classique de recherche de numéro de téléphone et la fonction nouvelle d’annuaire inversé.

Rechercher un numéro de téléphone avec les pages jaunes

Depuis toujours, les pages jaunes permettent de chercher un numéro de téléphone. Ce peut être le cas à partir d’un nom (rechercher le numéro de téléphone de Monsieur Dupont à Paris) ou d’une profession (chercher un boulanger à Marseille).


Il est très simple d’effectuer une recherche sur Internet. Reste que pour obtenir un résultat il faut que la personne ne se soit en aucun cas opposé à ce que celui-ci soit rendu public. Reste que pour ceux qui ont connu la version papier des pages jaunes, il est évident que l’usage est facilité. Ceci d’autant plus que la recherche peut se réaliser à partir d’un ordinateur mais aussi grâce à une application qu’il est possible d’installer sur un téléphone portable ou une tablette.

Se servir des pages jaunes comme d’un annuaire inversé

Il est possible de se servir des pages jaunes comme d’un annuaire inversé gratuit. Cela consiste tout simplement à rechercher le nom d’une personne à partir d’un numéro de mobile mais aussi d’un numéro de téléphone fixe.

Si par exemple vous avez reçu un appel d’un interlocuteur dont vous ignorez l’identité, il vous sera possible à partir du numéro de téléphone de réaliser une recherche. Cela permet de savoir qui vous a appelé avant éventuellement de le rappeler. En effet, au regard du nombre de démarchages dont nous faisons l’objet il est bien de ne pas rappeler de manière systématique. Ceci d’autant plus que de nombreux numéros surtaxés ont fait leur apparition ces dernières années.

Grâce à la fonction d’annuaire inversé un choix éclairé pourra se faire, et ainsi il sera possible de ne pas rappeler en toute connaissance de cause.