Les sites web sur Internet, ce n’est pas ce qui manque vu la facilité de leur création, que ce soit par les amateurs qui n’y connaissent rien en programmation ou par les professionnels qui peuvent créer un site très complexe en seulement quelques jours.

Le marché des sites web sur Internet est devenu très compétitif et pratiquement accessible à tout le monde. Il faut juste s’y connaître un peu en design, en CMS, en sécurité informatique, etc.

En parlant de sécurité informatique, c’est exactement le sujet de l’article d’aujourd’hui. Le but ici est de connaître les niveaux de sécurité que propose un hébergeur web avant de collaborer avec lui.

Qu’est-ce que la sécurité informatique ?

La sécurité informatique est une spécialité de l’informatique qui a pour but d’étudier et de proposer des solutions aux menaces qui guettent nos ordinateurs sur le web. L’idée, ici, c’est de fournir des outils à la fois logiciels et matériels pour protéger les équipements informatiques, les données sensibles, les infrastructures, etc. contre les cybers attaques ou toute autre forme de menaces venant de l’extérieur ou de l’intérieur.

Etant donné que nous discutons d’hébergement web, cela va de soi qu’on se focalise uniquement sur les sécurités mises en place par les hébergeurs web pour assurer la protection des sites web et des données de leurs clients.

Comment savoir si un hébergeur dispose d’un bon niveau de sécurité ?

La réponse est un peu délicate, car ces informations ne sont pas divulguées à tout le monde pour la simple raison que c’est des informations sensibles qui peuvent être exploitées par des personnes malintentionnées. Cependant, les hébergeurs mettent en avant certaines données qui guideront vos choix, et nous allons vous montrer les plus importantes.

·   Version du système d’exploitation. Les serveurs web fonctionnent soit sous Apache, soit sous Windows Server. Typiquement, vous trouverez cela sur la page d’information de l’hébergeur, vous indiquant sous quelle plateforme les serveurs tournent. Vous allez voir que la plateforme Apache est très présente sur une bonne partie des hébergeurs web vu que sa part de marché en 2021 est d’environ 35%. Windows Server, il faut le dire, commence à remonter dans le classement avec plus de 12% de part de marché. Quoi qu’il en soit, ici il faut voir quelle plateforme l’hébergeur utilise, mais aussi la version utilisée. La version est très importante car cela vous donnera une idée sur le niveau de sécurité de l’hébergeur. Avec une simple recherche sur Google, vous trouverez quelle est la dernière version stable de la plateforme qu’utilise l’hébergeur. Pour le choix, prenez toujours un hébergeur qui utilise les dernières versions des logiciels et outils. Cela vous assurera le maximum de sécurité à ce niveau.

·   Choisir un hébergeur renommé. Dans le domaine de l’informatique, avoir une bonne réputation est essentiel pour attirer des clients. Pour les hébergeurs, c’est la même chose. Collaborez toujours avec les hébergeurs qui sont bien notés sur les sites d’avis, qui disposent d’un service client compétent et professionnel, qui sont à la pointe de la technologie, etc. Si vous ne savez pas où chercher pour avoir ces informations, vous pourrez en savoir plus ici sur les avis et les opinions des clients sur la qualité des prestations proposées par des hébergeurs web du monde entier.

·   Disponibilité du support technique. Le support technique est l’équipe qui est responsable du bon fonctionnement des serveurs et de toute l’infrastructure de l’hébergeur. Sans ce support, l’hébergeur se retrouvera rapidement au pied du mur avec des problèmes à la fois d’ordre matériel et logiciel, ce qui conduira ses clients à le fuir. Vous devez choisir de collaborer avec un hébergeur qui dispose d’un support technique travaillant en 24/7 et qui également joignable par messages instantanés et appels téléphoniques. Si vous voyez qu’un hébergeur ne propose le support technique que par e-mails, ce n’est même pas la peine de considérer à le prendre, car les e-mails prennent au moins quelques heures à être répondus.

·   Versions des CMS et autres outils. La plupart des sites web du moment utilisent des CMS et des outils pour fonctionner et être gérés. Si votre site web est créé à l’aide d’un CMS comme WordPress, Joomla, Wix, etc., assurez-vous que l’hébergeur que vous avez en vue dispose des dernières versions stables de ces CMS, ou de tout autre outil. C’est très important, car une vieille version d’un outil peut représenter un gros problème de sécurité à la fois pour votre site web et pour vos données.

·   Disponibilité de systèmes empêchant les attaques DDoS. Les attaques DDoS sont les plus répandues sur Internet, et leur but est de saturer et faire planter un serveur avec des requêtes venant de plusieurs centaines de milliers d’ordinateurs du monde entier. Pour savoir si l’hébergeur que vous voulez choisir possède ce genre de système de protection, dirigez-vous simplement sur la page d’information de produit ou contactez le service client qui éclairera certainement votre lanterne. C’est très important de choisir un hébergeur qui dispose de cette protection, sinon vous risquez de vous retrouver avec un site web qui ne fonctionne pas durant une attaque, ou qu’on vous vole vos données dans le pire des cas.

·   Disponibilité de systèmes de sauvegarde automatique. De base, vous devez faire une sauvegarde périodique de votre site web de façon manuelle, c’est-à-dire la faire vous-même une fois par mois par exemple. Mais si l’hébergeur dispose d’un système de sauvegarde automatique de toutes les données de ses serveurs, c’est un plus pour vous. La sécurité de vos données sera plus élevée en cas d’incendie, d’inondation ou de toute autre catastrophe naturelle.

Voilà, ces quelques points devraient vous aider à mieux choisir un hébergeur web qui prend la sécurité des données de ses clients très au sérieux. Le monde numérique est impardonnable à la moindre erreur, et vous pouvez très bien voir cela au récent incendie dans un data center de l’hébergeur cloud OVH qui a ravagé toute l’installation et a causé la perte de toutes les données de milliers de sites web.