fbpx
Publicité
Publicité
Publicité

Yémen : au moins 29 enfants tués dans une attaque contre un bus

La Dépêche | 9 août 2018 à 18 h 55 min | Mis à jour 9 août 2018

Publicité

Ce sont au moins 29 enfants qui ont été tués, ce jeudi, dans une attaque qui a visé un bus dans le nord du Yémen.

La coalition dirigée par l’Arabie saoudite, qui intervient au Yémen en soutien aux forces du président Abd Rabbo Mansour Hadi, a qualifié cette attaque qu’elle a menée d’« opération militaire légitime ». Elle n’a pas précisé la nature de l’attaque et n’a pas dit avoir visé un bus transportant des enfants.

48 blessés, dont 30 enfants, ont en outre été recueillis par un hôpital de la province de Saada, soutenu par le CICR. Mais selon un porte-parole de l’organisation humanitaire à Sanaa, la capitale yéménite, sous contrôle des rebelles Houthis, il ne s’agit pas là d’un bilan définitif de l’attaque, puisque plusieurs autres victimes ont été transportées vers d’autres hôpitaux.

 

 

LIRE : 600.000 cas de choléra en 2017 au Yémen

 

 

 

Le CICR a toutefois souligné que « selon le droit humanitaire international, les civils doivent être protégés durant les conflits ».

Hier, la coalition a annoncé que la défense anti-aérienne saoudienne avait intercepté dans le sud du royaume un missile tiré par les rebelles Houthis, dont les débris ont tué un Yéménite et blessé onze autres personnes.

Les rebelles Houthis, issus de la minorité zaïdite, branche du chiisme, qui s’estime marginalisé dans un pays majoritairement sunnite, sont soutenus par l’Iran qui conteste toutefois leur fournir un appui militaire.

La guerre au Yémen a fait plus de 10.000 morts depuis l’intervention de la coalition en mars 2015 et provoqué « la pire crise humanitaire » au monde, selon l’ONU.

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé ! Dès maintenant et en quelques clics, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez en exclusivité nos derniers articles.

vous pourriez aussi aimer