Le COVID-19 en vient même a faire la une de l’actualité high-tech. Le nouveau test du fabricant de technologies de santé Abbott semble être le plus rapide en termes de résultats et peut être réalisé sur place, sans qu’il ne soit nécessaire de se rendre dans un laboratoire. Ce test de détection du coronavirus, virus à l’origine de la pandémie mondiale actuelle, a reçu l’autorisation d’urgence de la Food and Drug Administration américaine et commencera à être produit la semaine prochaine, avec une production possible de 50 000 tests par jour.

Le nouveau test “Abbott ID NOW COVID-19” a la taille d’un petit appareil de cuisine. Sa taille et le fait qu’il puisse produire un résultat positif en cinq minutes seulement ou un résultat négatif en moins de 15 minutes signifient qu’il pourrait être un moyen très utile d’étendre le test de dépistage des coronavirus. Ces tests pourraient donc se multiplier dans un plus grand nombre d’endroits, y compris dans les cliniques et dans les cabinets médicaux. Il permettrait de réduire les temps d’attente tant pour se faire tester que pour recevoir un diagnostic.

D’après la FDA (Food and Drug Administration), l’autorité américaine des denrées alimentaires et des médicaments, les tests rapides utilisés actuellement ne garantissent pas l’exactitude des résultats. Cette nouvelle solution utilise la méthode de test moléculaire, qui fonctionne avec des échantillons de salive et de mucus prélevés sur un patient. IL permet donc d’identifier une partie de l’ARN du virus chez un patient. Il est donc bien meilleur pour détecter la présence réelle du virus pendant l’infection. Les autres tests, eux, recherchent dans le sang des anticorps sécrétés suite au Virus.

La bonne nouvelle en ce qui concerne la disponibilité de ce test est que l’ID NOW, le matériel d’Abbott sur lequel il fonctionne, “possède déjà la plus grande empreinte moléculaire au niveau des services de santé aux États-Unis”, et est “largement disponible” dans les cabinets médicaux, les cliniques de soins d’urgence, les salles d’urgence et autres installations médicales. Arrivera t’il rapidement au Maroc ?

Au total, Abbott dit maintenant qu’il pense produire 5 millions de tests en avril, entre ces nouveaux tests et les tests de laboratoire pour lesquels il a reçu une autorisation d’utilisation d’urgence de la FDA le 18 mars.

Les tests ont été l’un des premiers problèmes rencontrés par les États-Unis pour maîtriser la pandémie de coronavirus : Le pays a pris du retard par rapport à d’autres nations du monde en termes de tests effectués par habitant, ce qui, selon les experts, a entravé sa capacité à suivre et à tracer correctement la propagation du virus et la maladie respiratoire qui en résulte. Les patients ont déclaré avoir dû se donner beaucoup de mal pour subir un test et attendre longtemps les résultats, même dans les cas où l’exposition était probable et où leurs symptômes correspondaient au profil COVID-19.

Source : techcrunch.com

5 / 5 ( 5 votes )