Transférer un site web d’un hébergeur à un autre n’est pas nécessairement très complexe, mais chaque étape doit être effectuée avec précaution et attention afin d’éviter tout problème. Il y a plusieurs raisons pour que vous vouliez réaliser une telle procédure. En général, le but est d’améliorer la qualité de votre plateforme pour vous audience.

Si vous n’avez jamais eu l’occasion de faire une telle opération cela peut être un peu déstabilisant en premier c’est pourquoi nous allons vous aiguiller étape par étape afin de réaliser une migration de votre site web avec succès !

Trouver un nouvel hébergeur

De toute évidence si vous désirez transférer votre site web d’un hébergeur à un autre : il vous en faut un nouveau. Plusieurs raisons peuvent expliquer ce changement. En premier lieu une question de prix et deuxièmement parce que vous n’êtes pas satisfait de votre offre actuelle.

Autrement il se peut simplement que la qualité du nouvel hébergeur ou encore les options qu’il propose soient plus adaptées à vos besoins. Dans tous les cas, vous devriez toujours avoir une bonne raison de changer de service d’hébergement, car ça reste un processus coûteux et un transfert reste un processus fiable, mais malgré tout sensible.

Vérifiez si la migration gratuite n’est pas disponible

De nombreux hébergeurs proposent potentiellement de vous aider pour la migration de votre site web chez eux. Cela peut être payant comme gratuit, c’est notamment le cas sur https://www.hostinger.fr/ qui possède plusieurs plans et si vous contactez le support ils sont souvent très conciliants pour vous aider à transférer chez eux. Dans le cas contraire, cela peut être un service payant ou bien le mieux sera encore de le faire par vous-même.

Effectuer les sauvegardes

La première étape consiste à sauvegarder toutes vos données toujours en place sur votre ancien hébergeur. Il s’agit de récupérer l’intégralité de votre site afin d’être capable de le remettre en place à l’identique sur votre nouvel hébergeur.

En général la majorité des hébergeurs utilisent l’outil Cpanel qui vous permettra d’accéder à une vue FTP afin d’y copier l’intégralité des fichiers. Sauvegardez ces fichiers sur votre pc ou bien un disque dur externe car vous allez devoir les envoyer ensuite sur votre nouvel hébergeur. Veuillez bien faire attention à l’arborescence initiale.

La sauvegarde des bases de données

Si en général les dossiers contiennent très souvent les configurations de votre site web, le design ou encore le type de plateforme que vous utilisez (comme WordPress par exemple). Le contenu de votre site ainsi que les informations de vos utilisateurs (s’ils possèdent un compte sur votre site) sont contenus dans des bases de données.

La façon la plus simple pour effectuer une sauvegarde est de vous connecter à PhPMyAdmin si vous utilisez MySQL (ce qui est le cas de 95% des utilisateurs et si vous utilisez autre chose comme pgAdmin pour PostgreSQL vous n’avez probablement aucun problème pour savoir comment effectuer une sauvegarde de base de données).

Cette interface graphique dispose d’une option pour sauvegarder une table ou bien directement une base de données. Utilisez donc la seconde option puis sauvegardez ces fichiers sur votre pc ou encore une fois sur un disque externe.

Transférer les données sur votre nouvel hébergeur

Il est temps de vous diriger vers votre nouvel hébergeur afin d’y importer votre site. Si ce dernier dispose de Cpanel vous pouvez tout faire via celui-ci. En premier lieu importé les fichiers enregistrés via votre FTP précédemment. Suivant votre nouvel hébergeur il faudra les déposer (à nouveau via FTP) dans le dossier « www » ou « public_html » ou encore un autre répertoire différent. Veuillez donc bien lire la documentation à ce sujet ou contacter directement votre nouvel hébergeur.

Vous allez ensuite devoir restaurer votre base de données cela se fait via le Cpanel techniquement à l’aide d’un clic en cliquant sur importer la base de données. Dans le cas contraire, cette procédure peut également

Vérifier que tout est en place

Maintenant que votre site web a été transféré sur votre nouvel hébergeur, il est important de vous y connecter « localement » afin de constater que vous avez tout rétabli par défaut comme c’était sur votre ancien hébergeur.

Si vous constatez des différences ne paniquez pas. Tâchez d’analyser ce qui a changé, ce qu’il se passe voire de contacter le support afin qu’ils puissent potentiellement vous aiguiller sur une piste. N’ayez pas peur également de tout supprimer et de recommencer à zéro. Après tout, vous avez vos fichiers encore présents sur votre ancien hébergeur et techniquement vous les avez enregistrés sur votre pc (ou un disque dur externe). Vous pouvez donc tenter de restaurer votre site autant de fois que vous le voulez.

N’ayez pas peur de l’échec ou même de faire des tests c’est justement pour cette raison que cette phase existe en plus de transférer votre site d’un hébergeur à un autre.

Actualiser les DNS

Maintenant que vous avez bien confirmé que votre site est fonctionnel sur votre nouvel hébergeur, il est grand temps de le rendre disponible à vos visiteurs. En effet, ceux-ci sont toujours redirigés vers l’ancien hébergeur car vous n’avez pas encore modifié correctement les DNS.

Il faudra retirer les DNS sur votre ancien hébergeur et les rediriger vers l’IP du serveur de votre nouvel hébergeur. Néanmoins cette étape peut prendre plusieurs heures le temps que les DNS s’actualisent rendant pendant ce temps votre site indisponible. Pour les petites startups cela n’est pas nécessairement impactant, mais pour les grosses entreprises même quelques minutes d’interruption de leurs services peuvent coûter énormément d’argent.

Utiliser les IP fail-over pour éviter les temps d’arrêt

Il existe donc une solution pour éviter les problèmes d’indisponibilité de votre site web à cause de l’actualisation des DNS : c’est les IP fall-over. Cette méthode s’applique dans de nombreux cas, mais vous ne devez pas disposer d’un hébergement mutualisé (il vous faut une IP serveur propre à votre site).

Cela consiste à utiliser une IP qui peut être configurée sur plusieurs serveurs à la fois. Ainsi si un serveur est indisponible c’est vers l’autre que les utilisateurs seront redirigés. Il faudra donc par conséquent utiliser cette mécanique sur votre ancien hébergeur et votre nouveau. De ce fait, quand vous désactiverez votre ancien hébergeur grâce au système d’ip fail-over c’est le nouvel hébergeur qui prendra le relais.

C’est bien entendu une solution temporaire le temps que la propagation des DNS s’effectue afin de ne pas rendre votre site web indisponible.

Notez cet Article