Publicité

Theresa May perd son pari mais veut rester

La Dépêche | 9 juin 2017 à 11 h 00 min | Mis à jour 9 juin 2017

Publicité

La Première ministre britannique va demander ce vendredi 9 juin l’autorisation à la reine de former un nouveau gouvernement. Theresa May n’envisage donc pas de démissionner malgré la perte par son parti conservateur de la majorité absolue au Parlement.

 

La première ministre avait provoqué ces élections législatives anticipées, afin d’obtenir une majorité renforcée lui permettant d’être en position de force en vue des négociations du Brexit. Pari perdu: les conservateurs sont certes en tête du scrutin mais ils ont perdu une douzaine de sièges, tandis que l’opposition travailliste en a gagné une petite trentaine, selon ces résultats quasi définitifs.  Les Tories ne peuvent donc plus obtenir de majorité absolue.

 

Le chef du parti europhobe et anti-immigration UKIP, Paul Nuttall, a annoncé sa démission au lendemain de ces élections  durant desquelles son parti a perdu son unique siège.