fbpx
Publicité Publicité Publicité
Publicité
Publicité

Syrie : le dernier bastion rebelle bombardé

La Dépêche | 10 août 2018 à 22 h 55 min | Mis à jour 10 août 2018

Publicité

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), des dizaines de frappes aériennes et terrestres se sont abattues ce vendredi sur une partie des derniers territoires encore tenus par les rebelles en Syrie, faisant des morts et des blessés.

Après la reprise ces derniers mois par le gouvernement de la région autour de Damas et du Sud-Ouest de la Syrie, le nord-ouest reste la dernière grande zone encore aux mains des combattants qui veulent renverser le président Bachar al Assad.

Selon l’OSDH, des dizaines de frappes menées par des hélicoptères et des avions de guerre ont touché des régions du nord de la province de Hama et du sud de la province d’Idlib, tuant au moins huit personnes. Les frappes ont également fait 14 morts dans la partie occidentale de la province d’Alep.

 

 

LIRE : Afflux de réfugiés syriens en Jordanie et pénurie d’eau

 

 

Les Nations unies craignent qu’une offensive sur la région ne force 2,5 millions de personnes à s’amasser à la frontière turque.

Hier, l’armée syrienne a largué des tracts sur les parties de la province d’Idlib tenue par l’opposition, appelant la population à accepter le retour de l’Etat après sept années de guerre civile.

(Avec Reuters)

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé ! Dès maintenant et en quelques clics, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez en exclusivité nos derniers articles.