fbpx
Publicité Publicité Publicité
Publicité
Publicité

Hirak : Retour des tensions à Jerada après l’arrestation de trois activistes

La Dépêche | 12 mars 2018 à 18 h 59 min | Mis à jour 21 mars 2018

Publicité

Alors qu’un calme relatif était revenu à Jerada ces dernières semaines, les manifestations ont repris ce week-end après l’arrestation de trois activistes du Hirak.

 

« Arrêtez-nous tous! », scandaient des milliers d’habitants de Jerada ce samedi 10 mars après l’arrestation de trois membres du mouvement contestataire qui secoue la ville depuis décembre 2017 suite au décès de deux mineurs clandestins.

Selon des sources locales, les trois activistes auraient été arrêtés alors qu’ils participaient à « un débat de quartier” sur l’avenir du Hirak et les propositions faites par le gouvernement lors de sa visite à Oujda en février dernier. Les mêmes sources ajoutent que certains manifestants ont décidé de « porter leur voix à Rabat, en se déplaçant pour mener des manifestations dans la capitale ».

Néanmoins, la marche qui a démarré dimanche de Jerada et qui comptait des centaines de personnes, s’est arrêtée à Laâyoune orientale, à 60 kilomètres d’Oujda, après l’évanouissement de participants, dont des femmes et des enfants, comme l’affirme notre interlocuteur.

Rappelons que, suite aux manifestations menées ce samedi par les habitants en réaction à l’interpellation du premier membre du Hirak (Mustapha Dainin), le parquet avait publié un communiqué niant que cette arrestation « concerne un accident de la route dont cette personne aurait été l’auteur le 08 mars 2018 ». Le communiqué du procureur ne dit rien cependant à propos des deux autres personnes arrêtées.

 

LIRE : Jerada, Les mesures du gouvernement pour apaiser le climat social

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé ! Dès maintenant et en quelques clics, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez en exclusivité nos derniers articles.