fbpx
Publicité

Pourquoi je regrette d’avoir refait ma virginité

La Dépêche | 13 avril 2018 à 18 h 10 min | Mis à jour 13 avril 2018

Propos recueillis par

0
Publicité

Si la virginité chez la future mariée ne revêt plus dans la société marocaine actuelle la valeur sacrée qu’elle avait dans le Maroc d’autrefois, beaucoup de familles traditionnelles continuent à y attacher une grande importance, poussant leur fille ou leur future belle-fille à reconstruire secrètement son hymen pour échapper à une honte certaine. Peu importe le prix, pourvu que le passé s’efface et que l’honneur soit sauf…Yasmine nous raconte son histoire.

 

Avant toute chose, je tiens à conseiller aux filles d’éviter cette pratique. Un mariage qui se base sur un mensonge ne peut pas durer, d’autant plus qu’une femme qui n’a pas la force de s’assumer ne pourra jamais être sereine pour mener une vie de famille saine. Quant aux hommes qui se croient futés en “débusquant une vierge” pour épouse, sachez que déflorer une fille ne confirmera pas votre virilité. Ce sont vos actes de bienveillance et de bravoure qui feront de vous un homme digne de ce nom…

 

 

Premier rapport, première gifle

J’avais 19 ans quand j’ai décidé de faire cette opération. Un choix alimenté par de fortes croyances culturelles et une éducation conservatrice.

J’ai eu ma première relation sexuelle avec pénétration à l’âge de 18 ans, mais je n’ai pas saigné. Hakim, le garçon avec qui j’ai eu ce premier rapport, ne cessait pas de me répéter que je n’étais pas vierge quand je l’ai connu.

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé ! Dès maintenant et en quelques clics, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez en exclusivité nos derniers articles.