fbpx
Publicité Publicité Publicité
Publicité
Publicité

Régionalisation avancée : l’Intérieur met le turbo

La Dépêche | 7 février 2018 à 16 h 36 min | Mis à jour 21 mars 2018

Publicité

En exécution des orientations royales visant la mise en œuvre complète du chantier de la régionalisation avancée, une réunion élargie s’est tenue, mardi 6 février au siège du ministère de l’Intérieur. Ont pris part à ces travaux, des responsables du département de l’Intérieur et du ministère de l’Économie et des finances ainsi que des membres de l’Association des régions du Maroc et des présidents des Conseils des régions du Royaume.

 

Lancé par le roi, et consacré par la Constitution de 2011, le projet de régionalisation avancée a, depuis sa conception, présenté des lacunes aux yeux des acteurs politiques, en raison de l’absence de textes législatifs et réglementaires qui permettent sa mise en œuvre concrète. Le processus de promulgation de ces textes s’est toutefois achevé sous le gouvernement El Othmani, qui avait, au début de son mandat, promis de faire de la régionalisation avancée l’une de ses priorités.

 

« Cette réunion a été l’occasion d’engager le dialogue et de débattre dans le cadre de la coordination et la réflexion pour évaluer le processus de concertation périodique établi entre le ministère de l’Intérieur et l’Association des régions du Maroc (dirigée par Mohand Laensar, président du Conseil de la région Fès-Meknès, ndlr) pour s’arrêter sur ses aspects positifs et ses obstacles », indique un communiqué du ministère de l’Intérieur.

 

LIRE: Le bilan du gouvernement est-il vraiment “positif”?

 

La rencontre a permis en fait, de faire la lumière sur le bilan périodique de ce qui a été réalisé par le ministère de l’Intérieur dans le cadre de sa contribution au processus de mise en œuvre du chantier de la régionalisation avancée, notamment en ce qui concerne le chantier de parachèvement de l’arsenal juridique et organisationnel et l’accompagnement des régions dans l’élaboration de leurs programmes de développement et le renforcement et la consolidation du rôle de l’Association des régions du Maroc.

 

« La rencontre a été également l’occasion de passer en revue le plan d’action prévu au titre de l’année 2018 et qui vise à répondre aux aspirations et aux attentes des présidents des régions, et ce à travers la prise de toutes les mesures qui sont à même de contribuer à une mise en œuvre optimale et dans des délais raisonnables du chantier de la régionalisation avancée », précise le communiqué. Cette réunion sera suivie d’autres rencontres de coordination et de concertation dans le cadre de l’évaluation périodique de ce chantier structurant.

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé ! Dès maintenant et en quelques clics, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez en exclusivité nos derniers articles.