Publicité

Comment mon recruteur m'a repérée sur Internet

La Dépêche | 11 octobre 2017 à 13 h 00 min | Mis à jour 11 octobre 2017

Propos recueillis par

Comment mon recruteur m'a repérée sur Internet

Après un diplôme d’ingénieur informatique et quelques expériences professionnelles, Zainab se rend très vite compte qu’elle va devoir changer de job. "J’ai compris que je n’étais pas faite pour coder de 8 à 18 heures", nous dit-elle. Elle prend donc le temps de s’autoformer au design graphique et monte un blog qui lui permettra de se faire remarquer. Et accessoirement de rebondir...

 

"Quand j’ai monté mon blog, ce n’était pas pour me trouver un job. J’étais retournée chez mes parents, à Safi. J'en profitais pour me former aux outils de design graphique. J’avais également quelques missions en freelance que je m’étais débrouillée sur Internet avec des start-up en Europe, mais c’est tout.

 

À un moment, j’ai eu le sentiment d’apprendre plein de trucs que j’avais envie de partager. C’est ainsi que j’ai monté mon blog. Ça tournait autour du design graphique, des femmes qui ont réussi dans des métiers numériques, où les femmes sont sous-représentées, etc. Je montrais également ce que je faisais dans le design graphique et partageais mes expériences dans cette discipline.

 

LIRE: Pourquoi nos start-up peinent à décoller?

 

Monter un blog n’est pas du tout compliqué aujourd’hui. Il y a plusieurs plateformes où il est possible de monter son site gratuitement. Perso, j’ai choisi WordPress, en utilisant un template que j’ai personnalisé.

 

Pour m’entrainer, je m’amusais à faire des refontes graphiques de sites qui n’étaient pas très ergonomiques. C’est comme ça que j’ai un jour décidé de travailler sur un nouveau design du site d’annonces commerciales Avito. Je l’ai ensuite publié sur mon blog et j'ai relayé l’article sur les réseaux sociaux, classique...

 

"Un rendez-vous a été pris et mon embauche a été actée"

L’article a pas mal tourné et a engagé beaucoup de discussions sur le web. Très vite, Avito m’ont contacté à travers un tweet et m’a proposé un rendez-vous. Nous nous sommes vus dans la foulée, et mon embauche a été actée peu après, c'était en février 2016.

 

LIRE: Ce que j'ai appris de mon parcours d’entrepreneur raté

 

Même si je n'ai pas lancé mon blog pour trouver un travail, en tout cas pas consciemment, avoir une visibilité digitale aujourd’hui est important pour montrer au monde ses compétences. Tout se passe sur Internet en 2017, déposer les CV à l’infini ne sert plus à rien à mon avis, ou du moins reste peu efficace.

 

Car un CV, aussi bien rempli qu’il soit, ne peut pas prouver les compétences d’un individu. Une vitrine sur le web, qui résume ce que l’on sait faire, si.

 

Une fois qu’une entreprise a une idée de tes compétences, elle ne te demandera pas tes diplôme. Elle ne t’interrogera pas non plus sur tes expériences professionnelles antérieures.

 

Depuis, j’ai fermé mon blog, car je n’ai plus le temps de le mettre à jour, mais je reste très active sur les réseaux sociaux, notamment en publiant des articles sur le design et l’entrepreneuriat sur une nouvelle plateforme, Medium. Prendre ce genre d’initiative en dehors de ses heures de travail peut clairement faire la différence lorsqu’on veut se faire remarquer, mener la réflexion et le débat sur ce que l’on fait et prouver que l’on est vraiment passionné par telle ou telle discipline."

 

Le personal branding pour les nuls

Le personal branding est un sacré plus pour qui souhaite se construire une notoriété pour se faire remarquer par ses clients ou d'éventuels recruteurs. En quoi cela consiste? En une phrase: à mettre en valeur ses compétences, son expertise, et à se marketer soi-même comme une marque.

 

Si cela peut être utile pour décrocher un nouveau job ou bien un stage, cela permet également de se démarquer dans son environnement professionnel. Cela passe notamment par l’animation de ses profils sur les réseaux sociaux au blogging ou encore, la contribution dans un média spécialisé, ou pas. Certains choisissent également de mettre en valeur leurs atouts dans des vlogs ou podcasts spécialisés. Et en la matière, plus on est régulier et créatif, plus on a de chance de construire une marque impactante.

 

En 2009, le réputé consultant en management et médiaux sociaux Olivia Zara a flairé l'émergence de cette pratique et son influence sur le mode de recrutement des entreprises innovantes. Il y a dédié un ouvrage, "Réussir sa carrière grâce au personal branding" (Ed. Eyrolles, 254 pages, 260 dirhams), où il explique que pour réussir cette stratégie de com’ autour de ses compétences, il faut avant tout avoir "une bonne connaissance de soi". L’auteur canadien donne également un tas de tuyaux à ses lecteurs, pour leur permettre s’assurer une meilleure visibilité et gérer sa réputation professionnelle sur le web.

Publicité

Commentaires