Publicité

Les rebelles rohingyas proclament un cessez-le-feu d'un mois

La Dépêche | 10 septembre 2017 à 12 h 29 min | Mis à jour 10 septembre 2017

Les rebelles rohingyas proclament un cessez-le-feu d'un mois
©DR

Les rebelles rohingyas ont déclaré dimanche un cessez-le-feu unilatéral d'un mois, devant l'ampleur de la crise humanitaire. "L'Armée du salut des Rohingyas de l'Arakan (ARSA) déclare l'arrêt temporaire de ses opérations militaires offensives", a annoncé le groupe rebelle dans un communiqué sur Twitter.


L'ARSA, plus connu localement sous le nom Harakah al-Yaqin ("Mouvement de la foi" en arabe), ajoute vouloir ainsi favoriser l'arrivée de l'aide humanitaire.

Dans un camp improvisé près de Shamlapur, au Bangladesh, les réfugiés rohingyas doutaient que ce cessez-le-feu puisse être pour eux synonyme de retour dans leur village. “Les soldats birmans nous disent ‘Partez ou bien nous allons tous vous brûler’. Comment peut-on croire qu'un cessez-le-feu ait le moindre effet", explique à l'AFP Hafez Ahmed, 60 ans.

Le groupe, qui avait déjà revendiqué des attaques en octobre dernier, dit avoir pris les armes pour défendre les droits bafoués de la minorité musulmane rohingya. D'après l'armée birmane, près de 400 d'entre eux auraient été tués pendant les combats.

La Croix-Rouge au Bangladesh s'est félicitée de la promesse du cessez-le-feu, car les organisations humanitaires sont acculées face à une "crise immense". "Comment voulez-vous gérer un tel afflux de personnes? Ils veulent un abri, ils veulent un endroit sûr", a déclaré à l'AFP Misada Said du CICR au Bangladesh.

 

Publicité

Commentaires