La France est en train de devenir un pays champion en matière de vélo. Le développement de la bicyclette a explosé depuis la crise sanitaire du Covid 19. De plus en plus de travailleurs se rendent au travail à vélo, de plus en plus de touristes visitent la France à vélo et de plus en plus de start-ups se lancent sur ce marché. Cette embellie est malheureusement freinée par une pénurie de vélos classiques et de vélos à assistance électrique. Ces dernières semaines, de nouveaux acteurs se sont donc lancés sur le marché pour proposer des vélos électriques à tous les prix et aux styles parfois très futuristes. Nous allons vous partager nos quatre astuces avant d’acheter un vélo électrique.

1. Quel style de vélo électrique choisir ?

Le terme vélo électrique est un peu galvaudé. Il est plus juste de parler de vélos électriques au pluriel. En effet, il existe plusieurs styles de vélos à assistance électrique. Le plus connu est certainement le vélo de ville à assistance électrique. Popularisés par la célèbre enseigne Decathlon et leur marque Elops, ces vélos vous permettent de rouler le dos droit et de vous déplacer facilement pour vos trajets quotidiens. Il existe également les VTT électriques. Ces vélos sont souvent privilégiés par les pratiquants commençant à rencontrer des difficultés physiques ou souhaitant mixer parcours de plusieurs kilomètres et sensations fortes. De plus, il existe les vélos de course à assistance électrique. Ces vélos ne disposent pas d’une autonomie longue distance en revanche, ils seront d’une grande aide pour monter les côtes très raides. Enfin, les fatbikes électriques sont des engins parfaits pour les randonnées sur la plage, sur la neige ou en montagne. Bien que très lourd, ils permettent d’emprunter des chemins boueux et apportent une sensation de confort.

2. Vérifier la motorisation du vélo électrique.

Sans être trop technique, il existe deux grandes familles de moteurs sur les vélos à assistance électrique. Vous avez d’une part le moteur dans les roues, arrières ou avants, et d’autre part les moteurs dans le pédalier. Les experts et les magasins de vélo sont unanimes, les vélos dotés d’un moteur dans une roue ont une durée de vie plus réduite bien que le prix à l’achat de ce type de vélo soit plus avantageux. Néanmoins, certains vélos électriques dotés d’un moteur dans le pédalier peuvent également être source d’ennui. C’est notamment le cas des vélos « trop » connectés. C’est paradoxal, mais les technologies connectées des vélos électriques sont encore récentes. Elles peuvent paralyser le vélo ou diffuser de mauvaises informations lors des déplacements. Soyez donc attentifs et faites vos actes d’achat de façon éclairée. Demandez des conseils sur des forums, consultez des guides d’achat et lisez les avis sur internet. On n’est jamais trop prudent.

3. Acheter un vélo électrique d’occasion ou neuf ?

Faut-il acheter un vélo électrique neuf ou d’occasion ? C’est un vrai dilemme. Si l’empreinte écologique d’un vélo d’occasion est une certitude, quand est-il pour un vélo électrique. La réponse se trouve dans la batterie. Ce composant est le plus cher et celui qui crée la valeur de votre vélo. Il est donc tout à fait possible d’acheter un vélo électrique d’occasion si son nombre de kilomètre est raisonnable (moins de 1000 km parcourus). Néanmoins certains vélos haut de gamme ayant parcouru plusieurs milliers de kilomètres peuvent également être de bonnes affaires. Dans ces cas-là, il est recommandé de consulter le prix neuf ou reconditionné d’une batterie électrique pour le modèle de vélo qui vous intéresse. Enfin, certains loueurs de vélos revendent une partie de leur flotte de vélos à assistance électrique à l’automne. Profitez-en.

4. Ne pas se tromper sur la taille

Les vélos comme les vêtements ont des tailles différentes adaptées à chaque morphologie. Malheureusement toutes les marques de vélo n’indiquent pas la taille de leur vélo et les nomenclatures de taille varient d’un fabricant à l’autre. Il existe des référentiels en ligne pour connaître la dimension des vélos adaptés à sa taille. Dans tous les cas, les vélos électriques « à taille unique » sont souvent de mauvaise qualité, directement importés de Chine et assemblés avec des composants de mauvaise qualité. D’autres marques comme Giant ou Decathlon ont décidé de faire simple. Leurs tailles correspondent à celles des vêtements : XS, S, M, L,XL.

En conclusion, vous aurez compris qu’acheter un vélo à assistance électrique requiert quelques astuces et bons réflexes. Le marché est en pleine expansion et de nouvelles marques apparaissent chaque mois. Les grandes enseignes se mettent également à vendre des vélos électriques bien que leur service après-vente soit parfois un peu limité. Ce marché va se structurer de plus en plus et les services associés vont se développer : assurance, réparation, pièces détachées et accessoires. En attendant, faire le choix de se déplacer à vélo électrique reste le meilleur moyen de déplacement en ville ou à la campagne.

Notez cet Article