fbpx
Publicité
Publicité

Le programme de développement du Sud achevé à moitié

La Dépêche | 17 mai 2018 à 12 h 49 min | Mis à jour 17 mai 2018

Publicité

Le grand oral de Saâdeddine El Othmani devant le Parlement ce mercredi, a été l’occasion de faire le point sur le « Programme de développement des provinces du Sud 2015-2021 ». Selon le Chef du gouvernement, le taux d’avancement des projets relevant de ce plan ambitieux a atteint les 48%. Dans le détail, Saâdeddine El Othmani affirme que les fonds engagés ont atteint, jusqu’à fin mars, environ 21 milliards de dirhams.

 

Au niveau des infrastructures routières, il est question de la mise en place d’une voie express Tiznit-Laâyoune-Dakhla, d’un coût de 8,5 milliards de dirhams. Dans le cadre de la mise en oeuvre de la stratégie nationale portuaire, de nouveaux ports sont en cours de construction, dont le port Dakhla Atlantique où les travaux débuteront vers la fin de l’année. S’agissant du développement du transport maritime, il sera procédé au lancement d’une ligne de navigation côtière de fret entre Casablanca et Dakhla, ainsi qu’à la réouverture des deux lignes maritimes reliant les îles Canaries à Tarfaya et Laâyoune. Au niveau des infrastructures hydrauliques, il est question de la réalisation du barrage « Fask » sur l’Oued Sayad (province de Guelmim) pour une enveloppe budgétaire estimée à 1,500 milliards de dirhams (MDH).

 

Pour ce qui est des structures liées aux énergies renouvelables et à la production d’électricité, une série de projets a été programmée pour la production électrique dans les trois provinces du Sud à l’horizon de 2021, d’une puissance totale de 1.338 Mégawatts (MW).

 

LIRE : Moi, Meryem, 21 ans, pasteure, chrétienne et marocaine

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé ! Dès maintenant et en quelques clics, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez en exclusivité nos derniers articles.