fbpx
Publicité Publicité Publicité
Publicité
Publicité

PJD : la guerre des clans reprend de plus belle

La Dépêche | 23 février 2018 à 13 h 38 min | Mis à jour 21 mars 2018

Publicité

Deux mois après la bataille du secrétariat général qui s’est soldée par l’éviction de Abdelilah Benkirane de la tête du PJD, celle des instances régionales, provinciales et locales du parti ne fait que commencer entre les deux clans du parti islamiste. C’est un nouvel épisode du déchirement fratricide qui secoue actuellement le parti de la lampe.

Le secrétaire général du Parti de la justice et du développement, Saâd-Eddine El Othmani, a décidé d’annuler tous les congrès régionaux du parti de la lampe, programmés auparavant pour ce samedi 24 février. Et pour cause, le règlement interne interdit aux futurs responsables de ces bureaux régionaux de cumuler la fonction avec des postes de présidents de conseils régionaux, provinciaux ou communaux. Or Lahbib Choubani, président de la Région Draâ-Tafilalet et ancien ministre de Benkirane qui a rejoint depuis El Othmani, a présenté le week-end dernier, un recours contre cette interdiction.

Un  recours qui semble être initié par le clan des ministres en vue de retarder de quelques semaines les congrès régionaux du PJD, le temps d’affaiblir davantage les amis de Benkirane dont ils craignent qu’ils ne raflent la présidence des instances régionales, alors qu’ils sont déjà omnipotents au sein du Conseil national.

Il va donc falloir attendre que la Commission nationale d’arbitrage, saisie par Lahbib Choubani, membre du Conseil national, se prononce sur cette affaire afin que les congrès régionaux se voient fixer une nouvelle date pour élire leur bureau. Une tentative de supprimer cette interdiction des cumuls de responsabilités a déjà échoué, car la commission des règlements et des procédures du PJD, celle-là même qui a ouvert la voie à un éventuel 3e mandat pour Benkirane, s’y est fermement opposée à travers un vote.

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé ! Dès maintenant et en quelques clics, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez en exclusivité nos derniers articles.