fbpx
Publicité Publicité Publicité
Publicité
Publicité

Nouveau décès dans les mines clandestines de Jerada

La Dépêche | 1 février 2018 à 15 h 21 min | Mis à jour 21 mars 2018

Publicité

Un nouveau drame vient de se produire encore dans les mines de Jerada. Ce jeudi après-midi, une mine s’est effondrée dans la zone de Hassi Belal, un des quartiers les plus peuplés de la cité charbonnière de l’Oriental. Bilan: un mineur décédé, un autre « gravement blessé, et un troisième sauvé, nous confient des sources locales.

 

Aussitôt le corps du mineur sorti de la mine de 80 mètres de profondeur, des jeunes de la ville ont porté sa dépouille et se sont dirigés vers le siège de la préfecture en signe de protestation, indique notre source.

 

LIRE: À Jerada, un nouveau « Hirak » sur les mines de la mort?

 

Rappelons que Jerada vit au rythme de manifestations quasi quotidiennes depuis la mort en décembre 2017 de deux frères mineurs, noyés dans un torrent d’eau qui les a surpris alors qu’ils étaient dans un puits clandestin d’extraction de charbon. Depuis, les habitants occupent les rues de la cité charbonnière, refusant les promesses qui leur ont été faites lors des visites des ministres Aziz Rabbah et Aziz Akhannouch.

 

LIRE: À Jerada, la créativité au service de la contestation

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé ! Dès maintenant et en quelques clics, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez en exclusivité nos derniers articles.