Publicité

Le monopole des plages par les intégristes marocains

La Dépêche | 26 juillet 2017 à 17 h 26 min | Mis à jour 3 août 2017

Par

Le monopole des plages par les intégristes marocains
© Sami Ameur

En famille à la plage d'Essaidia, 9 heures du matin, calme plat. A "l'entrée", un panneau indique: "Endroit respectable, pour les familles uniquement", comme à l'entrée d'un lieu sacré. Il s'agit ici de filtrer.

 

On se baigne, plage magnifique, silence complet. Encore personne. Bémol, les tentes vides alignées le long de la plage sont là comme pour privatiser un endroit public.

 

Une femme vient nous voir, elle nous demande de nous habiller pour aller nous baigner. Premier avertissement.

 

Une heure plus tard, deux adolescents viennent chercher mon père pour nous dire de soit nous habiller -pour nous baigner évidemment- soit de changer de spot. Deuxième avertissement.

De toute évidence, pour aller à la plage au Maroc, la tenue correcte exigée et d'usage est la burqa. Cela concerne évidemment les femmes seulement. Les hommes, eux, peuvent se baigner en tenue de plage.

 

Troisième avertissement: les deux adolescents reviennent, craignant que leur tentes "respectables" ne trouvent plus d'acquéreurs qui pourraient fuir en voyant un père et ses deux filles en maillot de bain... sur la plage.

 

Mes amies amoureuses des plages, la prochaine fois pensez à ramener vos burqas. Les plages marocaines sont désormais des lieux de prière pour ceux qui n'ont pas trouvé la foi ailleurs que dans le jugement.

Publicité

Commentaires