le freelancing dans l'ingénierie

L’essor du freelancing dans l’ingénierie

Ingénieur et médecin sont les deux métiers par excellence dans l’imaginaire de la plupart des gens. Ils représentent les professions que tout parent aimerait pour ses enfants. La raison de la popularité de ces métiers, au-delà du statut social qu’ils procurent, est la sécurité financière qu’ils apportent.

Un ingénieur, dans l’imaginaire collectif, c’est un salarié qui gagne très bien sa vie mais certainement pas un freelance. Pourtant, le secteur de l’ingénierie se prête de plus en plus au mode de travail indépendant. La numérisation de l’économie y est pour beaucoup.

Pourquoi les ingénieurs se mettent à leur compte ?

Les ingénieurs sont comme tous les salariés : ils rêvent du jour où ils n’auront plus à se soumettre aux ordres du patron. Ils veulent eux aussi goûter à la liberté qu’offre le travail à son compte. D’autant plus que le travail indépendant pour les ingénieurs est réputé rapporter plus en moyenne que le salariat. De nombreuses entreprises cherchent à trouver un consultant en ingénierie.

Ce qui a rendu cela possible est la numérisation de l’économie, le développement des technologies de communication à facilité la collaboration à distance. Les ingénieurs freelances peuvent travailler avec des clients partout dans le monde depuis leur bureau, chez eux.

L’explosion des plateformes de mise en relation a joué un grand rôle dans la freelancisation de ce métier. Au départ, ces plateformes visaient essentiellement les professionnels liés au secteur informatique mais petit à petit se sont rajoutés toute une liste de secteurs dont l’ingénierie.

Quels sont les avantages du freelancing pour un ingénieur ?

Le freelancing attire les ingénieurs pour les mêmes qu’il attire les professionnels d’autres secteurs :

La flexibilité

Un ingénieur freelance peut définir ses propres horaires de travail. Il choisit lui-même les projets sur lesquels il veut travailler. Il peut diversifier ses compétences en s’essayant à des domaines divers. Il a la possibilité de trouver son propre équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

La rémunération

L’essor du freelancing dans l'ingénierie

En négociant directement avec le client, l’ingénieur peut fixer ses propres tarifs et obtenir des rémunérations bien meilleures qu’en tant que salarié. En fonction de ses compétences, de son expérience, de l’environnement concurrentiel, il peut négocier des revenus qu’il n’aurait peut-être jamais eu avec son ancienne entreprise. Le freelancing lui donne l’occasion de mieux contrôler sa rémunération et de valoriser son expertise.

L’indépendance

C’est certainement l’aspect le plus important. Un ingénieur freelance n’est pas sous les ordres d’un supérieur. Personne ne peut le forcer à accepter un projet s’il ne lui plaît pas, ou s’il est dans une période où il veut consacrer son temps à autre chose. Les choix qu’il fera seront en fonction de ses intérêts, et pas ceux du patron. Il peut se fixer des objectifs ambitieux, développer sa propre marque, apprendre de nouvelles compétences pour construire sa réputation, etc.

Les limites du freelancing

Le freelancing n’a pas que des bons côtés, il a aussi son lot d’inconvénients. L’ingénieur freelance peut être soumis à un grand stress s’il ne trouve pas de client, pas de projet, qu’il demeure une longue période sans avoir décroché de contrat.

De plus, il doit gérer lui-même tout le côté administratif, fiscal, contractuel, contrairement au salarié qui ne se charge que des tâches liées à son expertise et son expérience.

Notez cet Article