fbpx
Publicité
Publicité

Etude : Le point sur les forces et faiblesses de l’armée de l’air marocaine

La Dépêche | 9 mars 2018 à 18 h 40 min | Mis à jour 21 mars 2018

Publicité

« Bien qu’elle ne soit pas la plus grande du continent, l’armée de l’air marocaine dispose des systèmes d’armement les plus avancés ». C’est ce qu’on peut lire dans un récent rapport du Groupe d’études en sécurité internationale (GESI). Ce centre relevant de l’Université de Grenade explique que les Forces royales air (FRA) disposent d’un arsenal respectable, entre l’acquisition de nouveaux jets d’avant-dernière génération, parallèlement à la modernisation de la flotte existante. L’auteur de l’étude estime d’ailleurs que cette flotte est « comparable sur le plan qualitatif à celles de certains pays avancés ».

 

Néanmoins le rapport relève quelques carence de l’armée de l‘air du royaume. Il estime que la logistique et la maintenance de 3 modèles différents d’avions militaires (F16, Mirage et F5E) peut s’avérer problématique. Elle pointe également du doigt la modeste présence d’hélicoptères de combat. Enfin, les pilotes marocains n’effectuent pas plus de 100 heures de vol par an, alors que les normes de l’OTAN fixent la moyenne à 120 heures de vol chaque année.

Publicité

vous pourriez aussi aimer

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé ! Dès maintenant et en quelques clics, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez en exclusivité nos derniers articles.