fbpx
Publicité
Publicité

Irak : Le leader chiite Moqtada Sadr en tête des législatives

La Dépêche | 15 mai 2018 à 20 h 36 min | Mis à jour 15 mai 2018

Publicité

Les Irakiens ont créé la surprise en plaçant en tête des législatives le chef nationaliste chiite Moqtada Sadr, qui a aussitôt proposé aux principaux partis de former une coalition gouvernementale. Le Premier ministre Haider al-Abadi, pourtant crédité d’un large soutien international et de la récente victoire face aux jihadistes, est largement distancé.

 

Dans un message, le leader populiste a tendu la main aux principales forces politiques du pays, à deux exceptions près : la liste constituée par d’ex-chefs du Hachd al-Chaabi, des supplétifs de l’armée proches de l’Iran, qui arrive en seconde position, et l’ancien Premier ministre Nouri al-Maliki, avec lesquels il a un lourd contentieux.

 

Sur les relations avec le puissant voisin iranien, Moqtada Sadr, issu d’une lignée de dignitaires religieux, est farouchement attaché à l’indépendance politique de l’Irak. Il s’est même rapproché de l’ennemi juré de Téhéran : l’Arabie saoudite. A l’inverse, la tête de liste du Hachd, Hadi al-Ameri, et plusieurs autres candidats sont alignés sur la politique iranienne. Bémol : dans un pays où les jeunes représentent 60 % de la population, ces derniers ont été les grands absents du scrutin.

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé ! Dès maintenant et en quelques clics, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez en exclusivité nos derniers articles.