fbpx
Publicité
Publicité
Publicité

Info ou intox: Doc Samad a-t-il été agressé dans son cabinet à Casablanca?

La Dépêche | 14 mai 2018 à 19 h 30 min | Mis à jour 18 mai 2018

Par

Publicité

 

Après avoir annoncé son départ du Maroc, à cause d’une agression présumée par des inconnus au coeur même de son cabinet, les rumeurs démentant la version des faits de Doc Samad se multiplient, prétendant que “des raisons administratives” auraient poussé le célèbre sexologue casablancais à fermer son cabinet.  

 

Samad Benalla, qui s’est exprimé sur cette affaire à travers plusieurs posts publiés sur son Instagram et Facebook, affirmant qu’il avait été “agressé et menacé de mort” pour ses positions en faveur du boycott, demeure injoignable sur son téléphone.

 

LIRE: Agressé et menacé de mort, Doc Samad quitte le Maroc

 

L’équipe de La Dépêche.ma s’est déplacée sur son lieu de travail au quartier Palmiers pour avoir des clarifications à ce sujet. Après avoir sonné en vain à la porte de son cabinet à plusieurs reprises, on s’est adressé au concierge de l’immeuble qui nous a livré un tout autre récit que celui relayé par Doc Samad sur les réseaux sociaux:

 

Comme tous les résidents de cet immeuble, nous avons été choqués par les déclarations de Docteur Samad. Il n’y a eu aucune agression ici. Je travaille dans cet immeuble depuis toujours, rien ne m’échappe, je suis au courant de tout ce qui s’y passe, des moindres entrées, sorties, évènements ou incidents. La dernière fois qu’il est venu ici, je l’ai vu de mes propres yeux quitter l’immeuble sain et sauf, sans la moindre égratignure apparente. Il est monté dans sa voiture, qu’il gare toujours en face de l’immeuble, et s’en est allé”, rapporte notre interlocuteur.

 

Par contre, la veille, affirme le même gardien, Samad Benalla aurait reçu une visite inhabituelle: “ Le caïd, le moqadem et trois autres hommes sont venus à son cabinet situé au deuxième étage. Ils y ont passé un moment avant de repartir. Depuis le docteur et sa secrétaire semblaient stressés, ils sortaient et rentraient sans cesse. Le lendemain, le jour de l’agression présumée, une camionnette est venue prendre le mobilier du bureau. La secrétaire est descendue ici à l’entrée pour dévisser les plaques, les locaux ont été entièrement vidés et ils ont quitté les lieux sans fournir d’explications. Les jours suivants, plusieurs patients venus des quatre coins du pays se sont présentés pour des rendez-vous pris au préalable.  Ils demandaient après Si tbib, mais je ne savais pas quoi leur répondre, ils disaient que c’était irresponsable de disparaître ainsi, sans crier gare ”, poursuit le surveillant de l’immeuble.

 

Deux jours plus tard, ma fille m’a montré la photo de Doc Samad qui circule sur les réseaux sociaux, et m’a expliqué ce qui se dit à son propos. Je suis resté sans voix lorsque j’ai remarqué que son état sur ladite photo était exactement le même que celui dans lequel il se trouvait voilà trois mois après avoir subi une opération de chirurgie esthétique, avec les paupières tuméfiées et une bande autour du visage”, raconte le gardien.  

 

Le sexologue se serait-il servi de ce cliché pour donner du crédit à sa version des faits ? “ Je soutiens encore une fois que Docteur Samad a quitté les lieux pour la dernière fois sans la moindre écorchure, et que, contrairement à ce qu’il prétend, la police ne s’est jamais présentée ici. Les caméras de l’immeuble enregistrent tout, il aurait bien pu demander au syndic les vidéos pour reconnaître ses présumés assaillants, mais à ma connaissance, il n’a rien fait de tout cela”, conclut notre interlocuteur.

 

Doc Samad s’est toujours présenté comme médecin lors de ses sorties médiatiques. Il affirmait aussi qu’il avait suivi son cursus à l’Université de Médecine et de Pharmacie de Rabat et qu’il exerçait sa profession sur ces bases depuis plus de cinq ans à Casablanca. Pourtant, son nom demeure introuvable sur le registre des médecins pratiquants de la métropole, une base de données accessible à tous les internautes sur le site du Conseil régional de l’Ordre des médecins du Grand Casablanca.

 

LIRE: SCANDALE – Doc Samad visé par six plaintes

 

Samad Benalla aurait-il usurpé le statut de docteur en médecine ? Quid de son statut de sexologue et de psychologue? Serait-il seulement coach ? Son cabinet a-t-il été fermé par les autorités compétentes pour ces mêmes raisons? Aurait-il quitté le Maroc pour échapper à d’éventuelles poursuites judiciaires ? Autant de questions qui restent pour l’heure sans réponse…

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé ! Dès maintenant et en quelques clics, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez en exclusivité nos derniers articles.

vous pourriez aussi aimer