Hamid El Mahdaoui entame une grève de la faim

La Dépêche | 13 septembre 2017 à 12 h 31 min | Mis à jour 13 septembre 2017

Hamid El Mahdaoui entame une grève de la faim
© DR
171

Condamné par la Cour d’appel d’Al Hoceima à 1 an de prison pour “incitation à l’infraction de la loi”, le directeur de publication du pure player Badil, Hamid El Mahdaoui, a décidé de mener une grève de la faim.

 

Dans une lettre attribuée à El Mahdaoui et publiée par Badil.info, le journaliste annonce entamer  “une grève de la faim à partir du mardi 12 septembre”, expliquant qu’il ne reviendrait sur sa décision que si “des garanties d'une enquête sur les circonstances du jugement sont présentées”.

 

Détenu pour avoir incité des citoyens à participer à la marche interdite du 20 juillet à Al Hoceima, El Mahdaoui s’en défend dans sa lettre, en avançant qu’il ne faisait que répondre aux questions des citoyens comme le prouve, dit-il, la vidéo projetée durant son audience. Or, selon le journaliste toujours, le PV de police, auquel se serait référé le juge, assurerait le contraire.

 

Hamid El Mahdaoui est également poursuivi par le parquet de Casablanca pour "non-dénonciation d'un crime portant atteinte à la sûreté de l'État", suite à une conversation téléphonique présumée avec un MRE qui aurait menacé d’introduire des armes au Maroc.

Commentaires