La "Grande éclipse" a hypnotisé les Américains

La Dépêche | 22 août 2017 à 12 h 22 min | Mis à jour 22 août 2017

La
75

Le temps s'est suspendu, lundi 21 août, pour plusieurs dizaines de millions de personnes qui ont pu admirer la première éclipse totale à traverser les États-Unis d'ouest en est en presque cent ans.

Le soleil a réapparu derrière la lune à Charleston, à 18h48 GMT, en Caroline du Sud, dans le sud-est du pays. C'était la dernière étape de l'éclipse avant qu'elle ne disparaisse du continent américain. À 17h16 GMT, le phénomène avait débuté dans l'Oregon, dans le nord-ouest du pays, sous les applaudissements et les cris réjouis de milliers de spectateurs, venus assister au rendez-vous du Soleil avec la Lune.

Un moment historique

"C'était incroyablement beau. J'étais émue aux larmes", a témoigné devant le front de mer de Charleston Heather Riser, une femme de 54 ans venue de Virginie pour se trouver sur la trajectoire de l'éclipse, qui a plongé dans l'obscurité une bande diagonale de territoire allant du nord-ouest au sud-est américain. Festivals, rassemblements sur des toits d'immeubles, mariages minutieusement calibrés... des d'Américains ont célébré ce moment historique.

À Washington, Donald Trump a observé le phénomène avec sa femme Melania depuis le balcon Truman de la Maison-Blanche. Pendant un très rapide moment, il a levé les yeux au ciel sans lunettes avant que quelqu'un ne lui crie de les remettre.

Le spectacle du soleil

L'éclipse totale du soleil a plongé les spectateurs dans l'obscurité pendant légèrement plus de deux minutes. Elle a été visible depuis une bande de 113 kilomètres de large. Douze millions d'heureux élus, vivants dans ce couloir privilégié, étaient aux premières loges pour observer le spectacle. Ils étaient rejoints depuis plusieurs jours par des millions de touristes et d'amateurs qui se sont massés sur cette diagonale.
Dans le reste des États-Unis, où l'éclipse n'était que partielle, les mesures de sécurité n'étaient pas moins rabâchées par les médias, la Nasa ou les pouvoirs publics: sous aucun prétexte il ne fallait regarder l'éclipse sans lunettes spéciales, sous peine de se brûler la rétine.

Plusieurs milliers de personnes se sont également rassemblées au célèbre Observatoire qui surplombe Los Angeles depuis ses collines. Beaucoup ont fait le chemin en randonnée pour braver les embouteillages, même si l'éclipse n'était visible qu'à seulement 60%.
Certains y avaient même fabriqué leur propre instrument avec du carton, du scotch et du papier d'aluminium. Les exclamations et les rires enthousiastes ont fusé devant le spectacle du Soleil grignoté par la Lune.

Commentaires