fbpx
Publicité
Publicité

Une femme musulmane, première présidente de Singapour

La Dépêche | 13 septembre 2017 à 18 h 49 min | Mis à jour 21 mars 2018

Publicité

Halimah Yacob, 63 ans, une femme de confession musulmane, a été nommée pour la première fois présidente à Singapour. Un poste largement honorifique, à l’issue d’un processus sans vote qui suscite la polémique.

 

Cette ancienne présidente du Parlement était la seule candidate. Tous les autres postulants ayant été disqualifiés. Ses quatre rivaux potentiels ne remplissaient pas les nouveaux critères requis pour être candidat. L’un des critères est l’appartenance à la minorité malaise. La communauté chinoise est l’ethnie majoritaire à Singapour.

 

 

 

Publicité

Un autre, qui a été vivement critiqué sur les réseaux sociaux, prévoit que les candidats issus du secteur privé aient été pendant au moins trois ans à la tête d’une entreprise ayant un capital supérieur à 500 millions de dollars singapouriens (310 millions d’euros).

 

La nouvelle présidente, qui sera investie jeudi, a balayé la polémique. « Qu’il y ait eu élection ou pas, je m’engage à servir tout le monde », a-t-elle déclaré.

Publicité

vous pourriez aussi aimer

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé ! Dès maintenant et en quelques clics, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez en exclusivité nos derniers articles.