fbpx
Publicité
Publicité

La DGSN vous explique comment vous arrêter à un panneau-Stop…

La Dépêche | 6 février 2018 à 13 h 41 min | Mis à jour 21 mars 2018

Publicité

La Direction générale à la sûreté nationale a pris la peine de répondre par un communiqué à un post Facebook d’un internaute, au nom de Issam Elabbari. Ce journaliste à Medi1 y demandait aux forces de l’ordre de lui expliquer comment il fallait s’arrêter devant un panneau Stop, sans risquer une contravention.

 

Et pour cause, Elabbari raconte avoir été sanctionné par un policier au quartier Sidi Othmane à Casa,  pour « avoir marqué l’arrêt après le panneau Stop ». L’agent lui explique alors qu’il est censé marquer l’arrêt avant le panneau.

 

LIRE: Voici le top 10 des voitures les plus vendues au Maroc en 2017

 

Quelque temps plus tard, rebelote. Le jeune homme est de nouveau sanctionné par la police de la circulation, qui lui explique cette fois que l’arrêt doit se faire après le panneau de signalisation, « pour que le conducteur puisse avoir une meilleure vision des voitures venant des côtés ».
 

 

Avant ou après?

Face à cet imbroglio, Elabbari a rapporté son histoire et l’a partagée sur plusieurs groupes Facebook, appelant El Hammouchi à trancher sur la question.

 

LIRE: Permis de conduire: Les auto-écoles obligent Boulif à faire marche arrière

 

Surprise: quatre jours plus tard, la DGSN publie un communiqué citant le journaliste et livre ses explications. La direction d’El Hammouchi y rappelle que les modalités du respect des signalisations sont fixées par un décret datant du 29 décembre 2010, précisant que tout conducteur doit s’arrêter, non pas à l’endroit où est planté le Stop, mais bien à l’endroit où le trottoir s’arrête.

 

Ni avant ni après donc, mais plutôt là où le conducteur est en position de voir les véhicules qui arrivent, indique le DGSN. Qui informe également que des formations quotidiennes sont données aux éléments de la police de la circulation pour l’harmonisation de l’application des règles de la route au niveau national.

 

LIRE: L’amour en roue libre

Publicité
Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé ! Dès maintenant et en quelques clics, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez en exclusivité nos derniers articles.