Jusqu’à encore peu, les entreprises hébergeaient elles-mêmes leurs données via leurs propres infrastructures. Elles disposaient de leurs propres serveurs, s’occupaient de la maintenance de leurs systèmes et investissaient dans leur développement.

Mais avec le développement du cloud, toutes ces tâches sont déléguées à un prestataire externe. Désormais, beaucoup d’entreprises préfèrent stocker leurs données et accéder à des applications sur des serveurs distants : ce que l’on appelle le cloud computing.

Cet article vous propose de découvrir les avantages qu’offre le coud computing et les inconvénients qu’il présente.

Les avantages du cloud

La disponibilité

L’un des avantages primordiaux du cloud est la disponibilité des données qui y sont stockées et la facilité pour y accéder. Des informations stockées sur un ordinateur en panne sont perdues, sauf s’il est réparé ; mais ces mêmes informations stockées dans le cloud resteront disponibles et accessibles même si vos appareils ne fonctionnent plus ou sont perdus. Vous pouvez généralement y accéder n’importe quand, de n’importe où, à partir d’un appareil connecté à internet.

La simplicité

L’entreprise n’a plus à se préoccuper du développement et de la maintenance des systèmes. Elle peut accéder à ses fichiers, utiliser des applications, avoir recours à des serveurs de calculs, tout cela en se contentant de se connecter au cloud, sans investir dans une équipe informatique et du matériel. Ceci représente évidemment une économie de temps et d’argent non négligeable.

La flexibilité

Les services de cloud computing sont généralement facturés à la demande ou par abonnement mensuel. Cela permet à l’entreprise de pouvoir changer facilement de fournisseur ou de souscrire à des offres répondant à ses besoins du moment.

Les inconvénients du cloud

La sécurité

L’un des principaux freins qui retient encore des entreprises de se lancer dans le cloud est la sécurité de leurs données. Une fois que les données sont envoyées dans le cloud, l’entreprise n’en a plus la maîtrise, elle doit se fier à son fournisseur pour un traitement fiable et sécurisé.

La dépendance

Lorsqu’une entreprise n’investit plus dans ses propres serveurs et travaille exclusivement (ou en grande partie) sur le cloud, elle se place d’office dans une situation de dépendance face au fournisseur du service de cloud. Si les serveurs sont surchargés, qu’une panne se produit et que ses fichiers ne sont plus accessibles, l’entreprise peut se retrouver paralysée, n’ayant plus la possibilité de travailler et aucun moyen de réparer elle-même la panne comme cela aurait été le cas s’il s’était agi de son propre système informatique.

Notez cet Article