fbpx
Publicité Publicité Publicité
Publicité
Publicité

Choléra en Algérie : le Maroc se protège

La Dépêche | 28 août 2018 à 16 h 19 min | Mis à jour 28 août 2018

Publicité

Le Maroc a d’ores et déjà pris une série de dispositions afin d’enrayer l’éventuelle propagation du choléra dans notre pays et assure qu’aucun cas n’est pour l’heure à déplorer.

Suite à l’annonce des autorités algériennes confirmant deux décès et plus de 100 cas avérés touchés par cette grave maladie infectieuse, le Royaume a déployé un nouveau plan d’action, via le ministère de la Santé.

Une surveillance accrue de l’eau et des produits alimentaires en circulation sur le marché a été mise en place.

Transmissible essentiellement par l’eau, le dernier cas de choléra enregistré au Maroc remonte à 1997.

Les contrôles aux frontières ont été intensifiés, ainsi que sur les points de transit des aéroports et des ports maritimes qui pourraient accueillir de potentiels porteurs de la pathologie venus d’Algérie.

 

 

 

LIRE : Algérie, le verdict est tombé pour l’espion présumé du Mossad

 

 

 

En effet, quelque 46 cas de choléra, parmi lesquels deux décès, ont été enregistrés en Algérie depuis le 7 août dernier, selon un nouveau bilan communiqué par le ministère algérien de la Santé.
« A la date du 24 août, 46 cas de choléra ont été confirmés parmi les 139 cas hospitalisés depuis le 7 août », a précisé le ministère dans un communiqué, et de préciser que 3 cas ont été enregistrés à Bouira, 25 cas à Blida, 12 cas à Tipaza, 5 cas à Alger, un cas à Médéa et un cas suspect à Ain Defla.
Au Maroc, le ministère de la Santé précise que les centres de soins et les hôpitaux du royaume ont reçu des circulaires et des recommandations précises.

Un numéro vert (le 0801 00 47 47) est à la disposition des citoyens qui souhaiteraient poser des questions.

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé ! Dès maintenant et en quelques clics, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez en exclusivité nos derniers articles.