Le cercle chromatique est présent dans tous les outils de graphisme. Il a pour objectif d’ordonner de façon construite la perception des couleurs en les mettant en lien via un système spécifique. Utilisé dans de nombreux domaines, le cercle chromatique comporte ses propres codes ! Voici quelques explications détaillées concernant ses différentes caractéristiques ainsi que quelques conseils d’utilisation.

cercle chromatique des couleurs

Qu’est-ce qu’un cercle chromatique ?

Le cercle chromatique est une représentation ordonnée de couleur qui est utilisée dans de nombreux domaines comme la teinturerie, la peinture, le design industriel, les arts graphiques, ou encore dans le monde de la mode. Les couleurs se suivent comme celles de l’arc-en-ciel. La fermeture du cercle chromatique s’effectue par une transition en passant du rouge au violet.

Comment utiliser le cercle chromatique des couleurs ?

Il existe de nombreux cercles chromatiques avec un large choix de coloris. Dans un premier temps, afin de faciliter son utilisation, il est préférable de commencer par le cercle chromatique de douze couleurs.

Quel cercle chromatique choisir ?

Les cercles chromatiques sont répartis en trois catégories :

  • Les cercles chromatiques d’artiste : ils sont basés sur des relations que perçoivent les couleurs. Ils sont généralement créés à partir de la théorie de la couleur de base opposée ainsi que sur les couleurs intermédiaires.
  • Les cercles chromatiques techniques : ce type de cercle est conçu pour un système de synthèse des couleurs en respectant scrupuleusement les règles des couleurs du système. Cela signifie que les couleurs primaires de la synthèse additive, à savoir le rouge, le vert et le bleu, se situent les unes des autres à 120°. Concernant les couleurs fondamentales, elles s’associent par la synthèse soustractive en alternant avec les couleurs primaires, qui se situent elles aussi à 120°. Généralement, il est utilisé pour des couleurs infographiques.
  • Les cercles chromatiques perceptuels : Ils se divisent en trois parties :
  • Le cercle chromatique de Chevreul ;
  • Le cercle chromatique de Hering ;
  • Le cercle chromatique de Munsell.

En fonction du rendu souhaité, il suffira de choisir le cercle chromatique qui sera le plus approprié.

Comment bien marier les couleurs ?

En fonction du résultat que vous souhaitez obtenir, il est possible d’associer des couleurs de façon simplifiée.

Nous allons voir ici la construction soustractive en RJB. La construction du cercle chromatique en RJB, signifie que les couleurs primaires utilisées sont le rouge, le jaune et le bleu.

Afin d’obtenir des couleurs secondaires, il suffit de mélanger à parts égales deux couleurs primaires. Par exemple, en mélangeant le rouge et le jaune, on obtiendra de l’orange. De même, en mélangeant le jaune et le bleu, nous obtiendrons du vert. Enfin, en mélangeant du rouge et du bleu, nous obtiendrons du violet.

Il faut savoir qu’il est possible d’aller plus loin dans l’obtention des couleurs en mélangeant tout simplement à parts égales une couleur primaire avec une couleur secondaire. Nous obtiendrons alors une couleur tertiaire. En continuant de mélanger de cette façon, nous pourrons obtenir douze couleurs.

Beaucoup de logiciels sont proposés sur Internet concernant le cercle chromatique. Grâce à son large choix, il est certain que vous trouverez celui qu’il vous faut !

Notez cet Article