fbpx
Publicité Publicité Publicité
Publicité
Publicité

10 choses à ne jamais faire dans un avion

La Dépêche | 4 juillet 2017 à 19 h 47 min | Mis à jour 21 mars 2018

Par

Publicité

Dans le moyen de transport le plus sûr de l’histoire de la locomotion, on croise des égoïstes, des mal élevés, des sales, des bruyants… Nulle doute que vous ne faites partie d’aucune de ces catégories, mais voici un guide à partager avec vos connaissances qui n’ont pas le swab.

 

  • Embarquer sans écouteurs

C’est pire que d’oublier son passeport, parce qu’oublier son document de voyage est une nuisance personnelle auto-imposée. En revanche, compter sur ses hauts parleurs pour écouter Aândou zzine aândou l’hmam dans l’avion devrait être inscrit dans le Code pénal dans le chapitre des “Peines principales”.

  • Enlever ses chaussures

Pour l’amour d’Allah pourquoi vous le faites ? Sachez que des orteils moches mais propres dans une paire de tongs sont mille fois plus agréables que des effluves de sueur et de mycose.

  • Venir trop bien ou mal habillé

L’habit est une liberté individuelle, mais certains s’habillent comme s’ils étaient la personnification d’une maladie virale. Peut-être que ces vieux pantalon de jogging et sweatshirt sont propres, mais ils inspirent la saleté. Si vous vous en fichez, pensez aux autres, la pollution visuelle est un vrai truc.

  • Ramener de la nourriture qui pue

Ce sandwich b’tqelya, vous le mangez à l’abri des regards dans une caverne comme si vous étiez en plein ramadan. Parce qu’un met aussi malodorant n’est socialement acceptable nulle part, encore moins dans un gigantesque tube métallique où des centaines d’humains sont obligés de cohabiter pendant de longues heures.

  • S’attrouper comme du bétail

A quoi reconnaît-on une porte d’embarquement à destination de Casablanca ? C’est la seule où la queue n’est pas respectée. Ne vous inquiétez pas, personne ne vous prendra votre place, c’est un avion pas un taxi blanc.

  • Incliner son siège

Ce bruit que vous entendez quand vous inclinez votre siège dans un désir de confort, c’est le son des genoux de votre voisin et de votre propre dignité en plein écrasement. Faire preuve de bonnes manières, c’est juste causer le moins d’inconvenances possibles à son entourage. Soyez bent ou weld nass et prenez sur vous.

  • Priver la personne du milieu des accoudoirs

Les deux personnes aux extrémités prennent respectivement le hublot et le couloir, celle du milieu a le privilège des accoudoirs. C’est une règle tacite de politesse mais aussi une bonne stratégie d’optimisation de l’espace. Si vous vous aimez trop pour vous asseoir au milieu, enregistrez-vous en ligne la ville et réservez le siège qui vous plaît.

  • Prendre l’avion pour une salle de bain

Au lieu de lire un bouquin ou de regarder un film (avec les écouteurs), certains préfèrent occuper leur temps en entretenant leurs téguments : épilation des sourcils, vernissage des ongles, repoussement des cuticules… Si le volume des liquides embarqués n’était pas limité, certaines ne se gêneraient pas pour s’enduire les cheveux d’œufs crus. Please: baraka!

  • Retenir son pipi jusqu’à l’embarquement

A cause de la menace terroriste, il faut désormais se pointer à l’aéroport trois heures à l’avance. Pour une raison obscure, plusieurs passagers n’en profitent pas pour vider vessie et boyaux. Avant même que l’avion décolle, ils sont déjà au moins cinq à attendre leur tour devant les W.C.

  • Applaudir à l’atterrissage

On a même entendu une fois quelqu’un chanter “sla w slam”. C’est rigolo mais ridicule, quelqu’un pourrait vous filmer en train de célébrer une banalité et internet n’oublie jamais.

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé ! Dès maintenant et en quelques clics, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez en exclusivité nos derniers articles.