fbpx
Publicité

Les pilotes de la RAM exigent des augmentations, la direction montre les dents

La Dépêche | 12 février 2018 à 11 h 42 min | Mis à jour 21 mars 2018

Publicité

Les absences répétées des pilotes de la RAM, qui prennent l’allure d’une grève qui ne dit pas son nom, ont fortement perturbé le trafic aérien… et le management de la compagnie aérienne.

 

Suite aux nombreuses retombées médiatiques commentant l’action récente de revendication menée par ​s​es pilotes, la direction générale de la​ RAM​ s’est fendu​e​ d’un communiqué pour informer l’opinion publique.

 

« La relation de Royal Air Maroc avec ses pilotes a toujours été une relation empreinte de responsabilité et de respect. Les pilotes constituent l’une des forces vives de la compagnie et leur haut niveau de professionnalisme et de compétence, reconnus mondialement, placent Royal Air Maroc parmi les compagnies internationales les plus sûres », rassure tout d’abord la compagnie.

La Compagnie nationale a ensuite souhaité rappeler que le dialogue social avec l’AMPL (Association marocaine des pilotes de ligne) est toujours ouvert et que le principe de revalorisation salariale revendiquée par l’association a reçu un accord de principe depuis plusieurs mois.

Les revendications en question? Une augmentation salariale de 30.000 dirhams pour les commandants de bord, ce qui porterait leur salaire à 180.000 dirhams par mois, et de 15.000​ dirhams​ pour les pilotes, qui émargeraient désormais à 115.000​ dirhams​, si ces revendications étaient acceptées. ​ ​

 

« Royal Air Maroc apportera la réponse adéquate, dans le strict respect du cadre consensuel et négocié, qui préserve l’intérêt du Pavillon national et la durabilité de son activité, et qui garantit les perspectives de sa croissance et de son expansion au niveau national et international​ »​, prévient le communiqué.

 

« ​​​​La Compagnie nationale ne tolérera aucun acte qui nuirait à son intérêt, ainsi qu’à celui de ses employés et de ses clients. Aucune entrave à son bon fonctionnement et aucun comportement irresponsable ne sauraient être admis​ »​, conclut le communiqué de l’entreprise dirigée par Abdelhamid Addou.

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé ! Dès maintenant et en quelques clics, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez en exclusivité nos derniers articles.

Les commentaires sont fermés.